DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liège-Bastogne-Liège 2010: Vinokourov jugé le 13 mars 2018 pour corruption

Vous lisez:

Liège-Bastogne-Liège 2010: Vinokourov jugé le 13 mars 2018 pour corruption

Liège-Bastogne-Liège 2010: Vinokourov jugé le 13 mars 2018 pour corruption
Taille du texte Aa Aa

L’ex-coureur kazakh Alexandre Vinokourov, suspecté d’avoir acheté sa victoire dans Liège-Bastogne-Liège en 2010, sera jugé le 13 mars 2018 devant le tribunal correctionnel de Liège, a annoncé mardi la justice belge.

“Je vous confirme la date du procès, soit le 13 mars”, a affirmé à l’AFP le parquet de Liège.

Le Russe Alexandre Kolobnev, autre ancien coureur, sera également jugé par le même tribunal.

Les deux hommes sont suspectés de s‘être arrangés alors qu’ils étaient tous deux en tête à quelques centaines de mètres de l’arrivée de la Doyenne des classiques, le 25 avril 2010.

D’après les enquêteurs belges, Alexandre Vinokourov, désormais âgé de 44 ans, est soupçonné d’avoir versé 150.000 euros à Kolobnev, 36 ans, pour qu’il le laisse remporter la course. Le premier portait alors les couleurs d’Astana, tandis que le second roulait pour Katusha.

L’enquête dénonce des faits de corruption et se base sur des échanges d’e-mails entre les deux cyclistes ainsi que sur des versements de 100.000 et 50.000 euros effectués en juillet et décembre 2010.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.