DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Suspension de la Russie aux JO-2018: l'oeuvre de "forces étrangères" pour 1 Russe sur 2

Vous lisez:

Suspension de la Russie aux JO-2018: l'oeuvre de "forces étrangères" pour 1 Russe sur 2

Suspension de la Russie aux JO-2018: l'oeuvre de "forces étrangères" pour 1 Russe sur 2
Taille du texte Aa Aa

Près d’un Russe sur deux estime que “des forces politiques étrangères” sont responsables de la suspension de la Russie des jeux Olympiques d’hiver 2018 pour dopage institutionnalisé, selon une étude publiée vendredi par l’institut de sondage public Vtsiom.

Si 45% de personnes interrogées penchent pour cette thèse, 29% des sondés estiment que ce sont les “fonctionnaires du monde sportif” russe qui sont responsables de cette suspension prise par le Comité olympique international (CIO), tandis que les organisations sportives internationales, comme le CIO ou l’Agence mondiale antidopage (AMA), sont désignés par 28% des répondants.

Les sportifs eux-mêmes ne sont considérés coupables de cette décision que par 7% des sondés.

Alors que le Comité olympique international (CIO) a autorisé les sportifs russes intègres à concourir sous la bannière olympique, 62% des personnes interrogées par le centre Vtsiom soutiennent la décision russe de participer aux Jeux dans ces conditions, 33% seulement estimant que Moscou devrait boycotter les compétitions.

Ce sondage auprès de 1.200 personnes a été effectué les 14 et 17 décembre, plus d’une semaine après l’annonce du CIO que la Russie ne pourrait pas participer aux JO-2018 de Pyeongchang, organisés du 9 au 25 février.

La Russie a été suspendue par le CIO en raison du programme de dopage institutionnalisé mis au jour par une commission d’enquête de l’AMA, mais le CIO a admis des sportifs russes “propres” à y participer sous drapeau olympique, à l’issue d’une sélection qui sera effectuée par un panel de l’organisation olympique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.