DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: Jacques Brunel, discret et pragmatique

Vous lisez:

XV de France: Jacques Brunel, discret et pragmatique

XV de France: Jacques Brunel, discret et pragmatique
Taille du texte Aa Aa

“Un chien de berger, qui ramène son troupeau sans aboyer”: prochain sélectionneur du XV de France, en remplacement de Guy Novès, Jacques Brunel, qui fêtera ses 64 ans dans trois semaines, est décrit comme un entraîneur discret, proche de ses joueurs et pragmatique.

L’actuel manager de Bordeaux-Bègles, fines lunettes posées au-dessus d’une moustache poivre-et-sel, a forgé ces qualités au fil d’une longue carrière de technicien, débutée à la fin des années 80 à Auch, le club de son ami Jacques Fouroux.

Avant l’UBB, reprise en main cet été et actuellement seulement huitième du Top 14, cette carrière s’est poursuivie en club à la tête de Colomiers (1995-1999), qu’il a mené à une victoire en Challenge européen (1998) et à une finale du championnat de France (1999). Puis Pau (1999-2001) et surtout Perpignan (2007-2011), où il a ramené le Bouclier de Brennus (2009), attendu depuis… 1955!

Entre-temps, le Gersois a entraîné les avants du XV de France (2001-2007), comme adjoint de… Bernard Laporte, qui l’a donc choisi pour prendre la succession de Novès selon plusieurs médias.

Sous les ordres de l’actuel président de la Fédération, il mettra en place le fameux “jeu par blocs” qui permettra aux Bleus de réaliser le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations 2002.

Un autre Grand Chelem (2004) et deux demi-finales de Coupe du monde (2003 et 2007) suivront pour Brunel, beaucoup moins en réussite à la tête de l’Italie (2011-2016), surtout dans la deuxième partie de son mandat.

- ‘Un avant refoulé’ –

A Perpignan, “sa grande qualité a été de s’appuyer sur nos atouts, notre identité de jeu, nos forces sans vouloir tout révolutionner, mais en ajustant nos faiblesses”, expliquait à l’AFP il y a deux ans David Marty, ancien centre de Perpignan que Brunel a fait évoluer vers un jeu davantage porté sur le mouvement.

“Sa force est sa capacité à tirer le meilleur d’un groupe, sans être dogmatique, en adaptant ses convictions”, abondait le président de la Ligue Paul Goze, qui l’a fait venir à l’Usap quand il en était le président.

Pragmatique, Brunel est également paradoxal: lui, l’ancien arrière aux relances virevoltantes, honnête joueur de première division dans les années 1970 et 80, s’est épanoui dans le travail obscur au côté des avants.

“Oui, ce n’est pas commun. Cela prouve tout son intérêt pour le jeu. S’intéresser à la fois aux touches et aux mêlées, c’est une démarche très différente (que d’entraîner les arrières)”, reconnaissait Franck Azéma, qui a fait ses armes à ses côtés à Perpignan avant de prendre les commandes de Clermont.

“C’est un avant refoulé. Il est plus proche, au niveau de la mentalité, des avants que des trois-quarts”, appuyait l’ancien Usapiste Grégory Le Corvec, qui se souvient que Brunel ne cessait de l’appeler pour le rassurer quand, frappé par une longue blessure, il était “pratiquement donné perdu pour le rugby”.

- ‘Peu expansif’ –

Brunel est un homme de peu de mots, qui prend la parole seulement pour faire mouche.

“Effectivement c’est quelqu’un de peu expansif, on ne peut pas le nier. Mais en même temps c’est ce qui fait sa force. Il a des choses à dire mais toujours de manière réfléchie. Il sait faire passer ses messages, même si ce n’est pas quelqu’un qui voulait prendre la parole sans cesse et mettre en avant sa position hiérarchique”, soulignait l’ancien Perpignanais Olivier Olibeau.

“Il est comme un chien de berger: il ramène tout le temps son troupeau mais sans trop aboyer”, métaphorisait Franck Azéma.

Ces qualités lui seront nécessaires pour remettre sur le droit chemin, d’ici la Coupe du monde 2019 au Japon , les Bleus, en totale perte de confiance. Le temps presse: le Tournoi des six nations débute le 3 février.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.