DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: Brunel refuse de répondre sur la succession de Novès

Vous lisez:

XV de France: Brunel refuse de répondre sur la succession de Novès

XV de France: Brunel refuse de répondre sur la succession de Novès
Taille du texte Aa Aa

Jacques Brunel, manager de Bordeaux-Bègles annoncé comme le remplaçant de Guy Novès à la tête du XV de France, a refusé en conférence de presse de répondre à toute question sur le sujet samedi à l’issue de la victoire de son équipe contre La Rochelle en Top 14 (29-19).

“En préambule, je voudrais signaler que je ne parlerai que du match, je ne répondrai à rien d’autre, que cela ne vous surprenne pas”, a-t-il ainsi déclaré.

Brunel, âgé de 63 ans, est annoncé par plusieurs médias, dont L’Equipe et le JDD, comme le successeur de Novès au poste de sélectionneur du XV de France. Le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte doit s’exprimer mercredi sur l’avenir des Bleus, englués dans une spirale négative.

La presse a bien essayé d’amener le Gersois sur le terrain des Bleus, mais le Gersois a gardé le cap.

Il s’est ainsi réjoui de la victoire de son équipe face au leader rochelais (29-19), acquise “au courage et avec du caractère, notamment lors des vingt dernières minutes où l’UBB s’est retrouvée à 14”. “Défensivement, c’est un match référence”, a t-il ajouté.

- Collazo dénonce un manque de respect –

Sollicité à son tour pour évoquer le XV de France, l’entraîneur en chef de La Rochelle, Patrice Collazo s’est lui montré plus loquace, notamment sur la manière dont se déroulent les choses depuis jeudi.

“Je suis un peu partagé. Il y a un truc pour moi qui est primordial, c’est le respect des hommes et le respect des institutions. Aujourd’hui, je sens qu’il n’y a pas trop de respect des hommes et des institutions, c’est ce qui me gonfle un peu”, a-t-il souligné.

“On entend des choses, on balance des choses qui ne sont pas fondées, on ne respecte pas les gens qui sont en place, qui sont toujours en place. C’est un truc qui me gonfle profondément, qui plus est parce que je les connais”, a poursuivi Collazo, ancien du Stade Toulousain comme Novès et ses adjoints Jean-Frédéric Dubois et Yannick Bru, qui seraient également écartés.

“Automatiquement, cela met les personnes en porte-à-faux dans leur club. Moi je ne suis pas concerné parce que je suis dans un club où on respecte les hommes et les institutions. Je suis bien là où je suis finalement, voire très bien”.

Le nom de Collazo a été évoqué dans les médias pour devenir un potentiel intervenant ponctuel auprès de Brunel, au côté d’autres techniciens du Top 14, si ce dernier était nommé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.