DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

An2017: Federer et Nadal au sommet du tennis, comme au bon vieux temps

Vous lisez:

An2017: Federer et Nadal au sommet du tennis, comme au bon vieux temps

An2017: Federer et Nadal au sommet du tennis, comme au bon vieux temps
Taille du texte Aa Aa

Rafael Nadal et Roger Federer de retour au sommet, qui l’eût cru il y a un an? A 31 et 36 ans, les superstars ont réalisé un fabuleux come-back, éclipsant la relève du tennis, encore trop juste pour s’emparer du pouvoir.

Pour la première fois depuis 2010, les quatre tournois du Grand Chelem sont retombés dans leur escarcelle: l’Open d’Australie et Wimbledon pour le Suisse, Roland-Garros et l’US Open pour l’Espagnol.

Le déclin? Quel déclin? Les fringants trentenaires ont une fois encore défié les lois du temps. Les doutes, pourtant, planaient en octobre 2016 lorsque Nadal, rattrapé par les pépins physiques et une confiance en berne, avait mis un terme précoce à sa saison comme Federer, au repos forcé trois mois plus tôt.

Mais dès la rentrée, à Melbourne, ils les ont dissipés avec une finale inespérée. Federer s’y est offert son 18e trophée majeur, le premier depuis…2012, au bout du suspense. Les blessures et contre-performances des protagonistes de la saison précédente, Andy Murray et Novak Djokovic, leur ont facilité la tâche pour la suite de la saison. Federer s’est adjugé dans la foulée les tournois Masters 1000 d’Indian Wells et Miami.

“Je n’arrive pas à croire que je réussis un tel début de saison”, avait admis le maestro bâlois après sa victoire en Floride face à Nadal avant de faire l’impasse sur la tournée sur terre battue afin de se préserver pour Wimbledon.

- Rois de Roland-Garros et Wimbledon –

Sur l’ocre, l’Espagnol est redevenu roi en décrochant un dixième titre à Roland-Garros, un total à deux chiffres qu’aucun champion n’avait atteint jusque-là. “Ma motivation est toujours là, je veux encore gagner de belles choses et continuer à vivre des jours comme aujourd’hui, j’ai la passion du jeu, j’aime la compétition”, expliquait le Majorquin, heureux de mettre fin à une disette de trois années en Grand Chelem.

Il ajoutera un 16e “Majeur” à son palmarès lors de l’US Open et reprendra place sur le trône de N.1 mondial, juste devant Federer, malgré une blessure au genou droit qui l’a ralenti en fin de saison.

Les deux mois et demi de pause, entre avril et juin auront fait du bien à Federer, qui a amélioré son record en Grand Chelem (19) avec un huitième titre à Wimbledon, du jamais-vu dans l’histoire du prestigieux tournoi sur gazon.

Le Suisse empilera deux autres trophées – 7 au total en 2017 – à Shanghai, avec une cinquième victoire de rang contre Nadal, et chez lui à Bâle. Mais il ne réussira pas à reconquérir le Masters; battu à Londres par le Belge David Goffin en demi-finales, lors d’une fin d’année où le nombre de forfaits a explosé.

Après les arrêts prématurés de Murray (hanche), Djokovic (coude), Stan Wawrinka (genou), d’autres joueurs ont dû écourter leur saison, notamment deux anciens membres du top 10, le Japonais Kei Nishikori (poignet) et le Canadien Milos Raonic (mollet).

- Ensemble pour la Laver Cup –

Cette cascade de blessés a créé un appel d’air pour une génération plus jeune, incarnée par l’Allemand Alexander Zverev, 20 ans, et le Bulgare Grigor Dimitrov, 26 ans, qui ont ramassé les quelques miettes laissées par Nadal et Federer.

Le premier s’est offert ses deux premiers Masters 1000 à Rome et Montréal et le second a enfin honoré son statut de grand espoir avec un succès à Cincinnati et surtout lors du “tournoi des maîtres” pour terminer derrière les deux ténors au classement.

Rivaux au sommet, Nadal et Federer ont aussi fait équipe pour la première fois en double, en septembre à Prague lors de la Laver Cup initiée par Federer.

Ce match-exhibition opposant les meilleurs joueurs européens au “Reste du monde” a rencontré un franc succès. L’image des deux géants se sautant dans les bras l’un de l’autre après la victoire du “Vieux continent” a fait le tour du monde.

Les années passent mais leur popularité n’a pas pris une ride.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.