DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sydney-Hobart: Wild Oats XI passe la ligne d'arrivée en un temps record

Vous lisez:

Sydney-Hobart: Wild Oats XI passe la ligne d'arrivée en un temps record

Sydney-Hobart: Wild Oats XI passe la ligne d'arrivée en un temps record
Taille du texte Aa Aa

Le Supermaxi Wild Oats XI a passé la ligne d’arrivée de la Sydney-Hobart mercredi dans un temps record, mais devra attendre avant d‘être déclaré ou non vainqueur pour la 9e fois en raison d’une réclamation de LDV Comanche qui a terminé 2e.

Les deux voiliers de 100 pieds (30 m) se sont échangé plusieurs fois la tête de la course et la décision sur l’eau s’est faite en toute fin de ce parcours de 628 milles nautiques (1.163 km) reliant Sydney à la Tasmanie: Wild Oats XI, plus léger et avantagé dans le vent faible, a coupé la ligne le premier après 1 jour, 8 heures, 48 minutes et 50 secondes de mer, avec seulement 26 minutes et 34 secondes d’avance sur Comanche.

Le précédent record avait été établi l’an dernier par le vainqueur Perpetual Loyal renommé cette année InfoTrack qui avait remporté l’emblématique course australienne de fin d’année en 1 jour, 13 heures, 31 minutes et 20 secondes.

Mais mardi au départ, Wild Oats XI a failli, sur un virement osé en Baie de Sydney, percuter Comanche qui pourrait récupérer la victoire si une pénalité en temps était infligée à son adversaire.

Un jury international doit rendre une décision jeudi, selon les médias locaux.

- ‘Qu’ils protestent’ –

“Nous avons fait exactement ce que nous devions faire dans cette situation: protéger le bateau et ne pas l’abîmer. Je ne suis absolument pas inquiet. S’ils veulent protester, qu’ils protestent”, a commenté le skipper de Wild Oats Mark Richards.

“Remporter 9 fois la course et en battre trois fois le record… c’est vraiment un histoire incroyable”, a-t-il ajouté, certain que sa victoire de mercredi ne serait pas remise en cause.

Alors que les deux premiers bateaux franchissaient la ligne, les deux autres Supermaxi engagés, Black Jack et InfoTrack, occupaient respectivement les 3e et 4e positions, devant Beau Geste, le voilier de 80 pieds de l’homme d’affaires hongkongais Karl Kwok.

Favoris de la flotte de 103 voiliers partis de Sydney, les quatre Supermaxi étaient d’autant plus scrutés qu’ils ont tous remporté au moins une fois la course. Wild Oats XI, vainqueur de huit des 10 éditions entre 2005 et 2014, avait été contraint à l’abandon les deux années suivantes.

La Sydney-Hobart comptait cette année des bateaux de 27 pavillons différents, avec des voiliers de Chine, des Etats-Unis, et de France.

La seule victoire française sur cette classique courue pour la première fois en 1945 remonte à un demi-siècle. C‘était celle d’Eric Tabarly en 1967 sur Pen Duick III.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.