DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un maoïste en détention au pays de Mao

Vous lisez:

Un maoïste en détention au pays de Mao

Un maoïste en détention au pays de Mao
Taille du texte Aa Aa

Un intellectuel maoïste a été placé en détention en Chine pour “trouble à l’ordre public”, une mesure contestée par plusieurs centaines de sympathisants qui ont adressé une rare pétition aux successeurs du “Grand timonier”.

Zhang Yunfan, jeune diplômé de la prestigieuse Université de Pékin, a été interpellé le mois dernier alors qu’il animait une discussion consacrée à l’attitude des autorités envers les prises de parole “gauchistes” dans une université de Canton (sud), rapportent les auteurs de la pétition.

Sans procès, Zhang Yunfan a été placé en détention pour six mois pour “organisation de rassemblement de nature à troubler l’ordre public”, selon le texte, déjà signé mercredi par plus de 350 personnes, principalement des universitaires, des étudiants ou des journalistes.

Interrogée par l’AFP, la police de Canton à qui la pétition a été adressée a répondu qu’elle n‘était pas autorisée à évoquer cette affaire.

La personnalité de Mao Tsé-toung, fondateur en 1949 de la République populaire, reste intouchable en Chine malgré les millions de morts attribués au dictateur durant son règne, achevé par sa mort en 1976. Le Parti communiste chinois (PCC) a tranché en 1981 en faveur d’un bilan positif à 70% et négatif à 30%.

Mais certains militants de gauche révèrent la mémoire du défunt président en accusant ses successeurs d’avoir abandonné le rêve de l‘égalitarisme communiste, dans un pays où les écarts de richesse sont considérables.

Ils ont généralement plus de marge de manoeuvre pour exprimer leurs opinions que les dissidents “droitiers” qui réclament la démocratie et le respect des droits de l’homme et sont régulièrement condamnés à de lourdes peines de prison pour “subversion”.

Deux professeurs d’université ont confirmé à l’AFP avoir signé la pétition, un rare geste de défi au régime du président Xi Jinping. “Il n’est pas juste qu’il ait été arrêté simplement pour avoir participé à une conférence”, a déclaré le professeur Kuang Xinnian, de la prestigieuse Université Tsinghua à Pékin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.