DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Clermont en danger, l'UBB tourne la page Brunel

Vous lisez:

Top 14: Clermont en danger, l'UBB tourne la page Brunel

Top 14: Clermont en danger, l'UBB tourne la page Brunel
Taille du texte Aa Aa

Clermont peut voir la qualification pour la phase finale du Top 14 s‘éloigner sérieusement en cas de revers face à Castres, en forme éclatante, dimanche lors d’une 14e journée marquée par le dernier match du nouveau sélectionneur des Bleus Jacques Brunel avec l’Union Bordeaux-Bègles, en déplacement chez le Stade Français.

Samedi

(14h00) La Rochelle (2) – Agen (12). Défait à Bordeaux (29-19), le Stade Rochelais a perdu son fauteuil de leader mais sait bien, pour avoir terminé la saison précédente largement en tête avant d‘échouer en demi-finales, que ce titre est purement honorifique. En revanche, finir dans les deux premiers permet très concrètement d‘éviter les barrages et les hommes de Patrice Collazo ont dans cette optique une belle occasion, face au promu agenais, de reprendre de l’avance sur leurs premiers poursuivants (Castres, Racing, Toulon), tous trois en déplacement.

(16h00) Stade Français (11) – Bordeaux-Bègles (8). Les Parisiens ont besoin de points pour s‘éloigner du trio Agen-Brive-Oyonnax à la lutte pour le maintien, les Bordelais pour reprendre la 6e place synonyme de barrage. Mais l’enjeu comptable passe presque au second plan avec la dernière apparition de Jacques Brunel, nommé mercredi sélectionneur du XV de France en remplacement de Guy Novès, sur le banc de l’UBB. Les Bordelais, qui ne savent pas qui les dirigera dès la semaine prochaine, veulent offrir une belle sortie au nouveau patron des Bleus.

(18h00) Brive (13) – Montpellier (1). Redevenu leader, Montpellier se rend en Corrèze affaibli par plusieurs absences majeures. Jacques du Plessis, Aaron Cruden, Ruan Pienaar et Jan Serfontein blessés, cela donne un MHR plus prenable, d’autant plus que les Héraultais affichent un bilan qui n’a rien d’effrayant à l’extérieur (2 victoires). Le CAB pourrait en cas de victoire quitter la 13e place, synonyme de barrage de maintien avec le finaliste de Pro D2.

(18h00) Oyonnax (14) – Racing 92 (4). Bon dernier, Oyonnax n’a remporté qu’une victoire lors de l’ensemble de la phase aller mais ses dernières prestations sont synonymes d’espoir. A domicile, l’USO reste sur un nul face à Clermont et peut rêver d’une victoire de prestige face au Racing 92, en grande forme avec 5 succès lors des 6 dernières journées. Les Franciliens, qui avaient échoué à décrocher une victoire bonifiée à l’aller (25-13), ne devraient pas tomber dans l’excès de confiance.

(20h45) Toulouse (6) – Toulon (5). Ce choc entre grands clubs en reconstruction est aussi celui entre deux concurrents directs pour les barrages. Le sommet est également synonyme de retrouvailles pour l’ailier toulonnais Vincent Clerc, qui portera pour la première fois des couleurs autres que celles du Stade Toulousain, où il a effectué la grande majorité de sa carrière, à Ernest-Wallon. L’ombre de son beau-père Guy Novès, ex-manager du club toulousain évincé mercredi du poste de sélectionneur, devrait planer au-dessus de la rencontre.

Dimanche

(14h00) Lyon (7) – Pau (9). L’ex-leader lyonnais est en chute libre depuis deux mois: ses cinq défaites de rang, certes face à des gros bras, l’ont fait sortir de la zone des qualifiés et une victoire face à la Section viendrait mettre fin à cette série noire. Un troisième revers de suite à domicile aurait assurément un impact psychologique très lourd, surtout face une formation béarnaise qui n’a réussi à s’imposer à l’extérieur que chez des mal-classés jusqu’ici (Agen et Oyonnax).

(16h00) Clermont (10) – Castres (3). L’autre affiche de la journée est peut-être la plus alléchante, entre deux récents champions (2017 et 2013) aux mêlées redoutées. Une série prendra forcément fin: ou Clermont subira sa première défaite à domicile de la saison, ou Castres verra sa folle envolée (6 victoires de rang) interrompue. L’ASM a énormément à perdre dans cette histoire puisqu’elle est en retard sur le wagon des qualifiés, faute de n’avoir jamais réussi à s’imposer à l’extérieur. Et son avalanche de blessés (Lopez, Zirakashvili, Nakaitaci, Gérondeau, Timani, Lamerat, Laidlaw, Cancoriet, Fernandez, Penaud, Raka) n’incite pas à l’optimisme.

Programme:

Samedi

(14h00) La Rochelle – Agen

(16h00) Stade Français – Bordeaux-Bègles

(18h00) Brive – Montpellier

Oyonnax – Racing 92

(20h45) Toulouse – Toulon

Dimanche 31 décembre

(14h00) Lyon – Pau

(16h00) Clermont – Castres

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.