DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Toulouse s'offre un petit Toulon pour finir l'année

Vous lisez:

Top 14: Toulouse s'offre un petit Toulon pour finir l'année

Top 14: Toulouse s'offre un petit Toulon pour finir l'année
Taille du texte Aa Aa

Le Stade Toulousain s’est imposé à domicile face à Toulon (18-13) à l’issue d’un match sans saveur samedi à l’occasion de la 14e journée de Top 14.

Après deux défaites de rang, dont une cuisante à domicile face à Castres (31-41), les Toulousains ont enregistré leur huitième victoire de la saison.

Un succès qui leur permet de s’ancrer dans le wagon des virtuels qualifiés pour la phase finale et de compter le même nombre de points que leur adversaire du soir (37). Mais grâce au bonus défensif décroché, Toulon reste 5e à la faveur d’une meilleure différence de points générale.

Une équipe toulonnaise qui peine à trouver la solution à l’extérieur, où elle ne s’est plus imposée depuis le 24 septembre sur la pelouse du Stade Français (19-15), enchaînant ainsi un quatrième revers consécutif hors de ses bases.

Dans un stade Ernest-Wallon à guichets fermés, et qui a plusieurs fois apporté son soutien à Guy Novès, l’ancien manager général du club évincé de son poste de sélectionneur du XV de France mercredi, les hommes d’Ugo Mola ont ouvert le score sur une pénalité de Thomas Ramos (3-0, 11).

Un drop opportun de Zack Holmes, à une trentaine de mètres, concrétisait alors la légère domination des Toulousains (6-0, 21e), maîtres du ballon mais contrés en défense par une solide équipe du RCT.

Dans une première période hachée et privée d’envolées, l’indiscipline toulousaine permettait ensuite aux Toulonnais de revenir dans le match (9-6 à la pause), par le pied d’Anthony Belleau (2/3), avant que les Varois ne soient sauvés par la vidéo sur un essai refusé à Baille (39) juste devant la ligne.

Vainqueurs des trois derniers duels entre les deux équipes (32-15 ici-même la saison dernière), les Toulonnais, qui restaient sur deux dernières victoires bonifiées à domicile face à Lyon (39-11) et Oyonnax (49-25), ont continué de courir après le ballon en début de deuxième période.

A leur tour pénalisés, les hommes de Fabien Galthié, qui a estimé après la rencontre qu’il lui était “aujourd’hui impossible” de participer à l’encadrement du XV de France, ont encaissé deux nouvelles pénalités de Ramos pour accuser un retard de neuf points à vingt-cinq minutes du terme (15-6).

Un avantage que Holmes faisait fructifier sur son deuxième drop de la soirée (18-6, 61) avant que Toulon ne réduise finalement l‘écart sur un essai en force d’Escande (18-13, 69). Une réaction trop tardive.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.