DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Guterres (ONU): "alerte rouge" pour la planète

Vous lisez:

Guterres (ONU): "alerte rouge" pour la planète

Guterres (ONU): "alerte rouge" pour la planète
Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a lancé dimanche “un message d’alerte, une alerte rouge” sur les dangers qui menacent le monde en 2018, en appelant “à l’unité” lors de voeux pour la nouvelle année.

“Lorsque je suis entré en fonctions, il y a un an, j’ai lancé un appel pour faire de 2017 une année de paix. C’est malheureusement – et radicalement – l’inverse qui s’est produit”, déplore-t-il dans un communiqué.

“Les conflits se sont envenimés et de nouveaux dangers sont apparus. Partout dans le monde, les craintes suscitées par les armes nucléaires n’ont jamais été aussi fortes depuis la fin de la guerre froide”, souligne le patron de l’ONU, en allusion à la crise avec la Corée du Nord.

“Les changements climatiques sont plus rapides que nous” et “les inégalités sont toujours plus fortes”, avec “des violations graves des droits de l’Homme”, poursuit l’ex-Premier ministre portugais en regrettant la progression du nationalisme et de la xénophobie.

“Les problèmes deviennent planétaires alors que les personnes se replient sur elles-mêmes”, note-t-il également.

“Nous pouvons résoudre les conflits, surmonter la haine et protéger nos valeurs communes. Mais nous devons être unis pour y parvenir”, estime-t-il. “L’unité est la voie à suivre: notre avenir en dépend”, insiste enfin Antonio Guterres, en appelant les dirigeants du monde à “reconstruire la confiance en réunissant les peuples autour d’objectifs communs”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.