DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Siniakova élimine Sharapova et rejoint Halep en finale à Shenzhen

Vous lisez:

Tennis: Siniakova élimine Sharapova et rejoint Halep en finale à Shenzhen

Tennis: Siniakova élimine Sharapova et rejoint Halep en finale à Shenzhen
Taille du texte Aa Aa

La N.1 mondiale, la Roumaine Simona Halep, s’est qualifiée vendredi pour la finale du tournoi WTA de Shenzen (Chine), où elle retrouvera la Tchèque Katerina Siniakova, victorieuse de la Russe Maria Sharapova (59e) en demi-finales.

Halep, âgé de 26 ans, toujours en quête d’un trophée majeur, a battu en deux sets sa compatriote Irina Begu (38e), 6-1, 6-4, gagnant ainsi son ticket pour la 28e finale de sa carrière (15 titres) et sa première de l’année 2018.

“Cela a été un match accroché. (…) Je sais que c’est (Begu) une joueuse très forte, et on pouvait voir que son jeu s’améliorait dans le second set. Mais j’ai su frapper la balle fortement et corectement jusqu‘à la fin … Je suis vraiment fière de ma victoire aujourd’hui”, a expliqué Halep, à l’issue de la rencontre.

“Je suis très heureuse de jouer à nouveau une finale à Shenzen. J’ai toujours pris beaucoup de plaisir à jouer ici. Cela va être un gros défi demain. Mais je suis prête à jouer et on verra bien ce qui se passe”, a ajouté la Roumaine.

La numéro un mondiale retrouvera face à elle en finale, Katerina Siniakova, 21 ans, 47e joueuse mondiale et tenante du titre, qui l’avait éliminé l’an dernier au deuxième tour à Shenzhen.

La Tchèque a battu vendredi la Russe Maria Sharapova (59e) en demi-finales en trois sets, 6-2, 3-6, 6-3.

“Je suis tellement heureuse, j’ai du mal à vous dire à quel point”, s’est réjoui Siniakova, les larmes aux yeux, après sa victoire.

“Cela a été un match difficile pour moi, surtout au moment de conclure”, a-t-elle déclaré, reconnaissant qu’elle allait devoir mieux gérer ses émotions à l’avenir.

Agée de 30 ans, Sharapova, cinq fois titrée en Grand Chelem et ex-meilleure joueuse mondiale, n’a pu résisté à la jeunesse de son adversaire, après avoir pourtant sauvé trois balles de match.

Sa présence en demi-finales lui assure toutefois de revenir dans le top 50 mondial lundi, un classement qu’elle n’avait plus atteint depuis son contrôle positif au meldonium à l’Open d’Australie en 2016.

Après 15 mois de suspension pour dopage, la Russe avait renoué avec la victoire en Chine à Tianjin en octobre 2017, décrochant son premier titre (le 36e de sa carrière) depuis Rome en 2015.

En revanche, sa participation dans la foulée au tournoi WTA de Moscou avait débouché sur une très amère déconvenue: de retour sur les courts moscovites après une absence d’une décennie, la vedette russe s‘était vue éliminée d’entrée, s’inclinant face à la Slovaque Magdalena Rybarikova.

bur-dhe-dep

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.