DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Explosion près d'une bouche de métro à Stockholm: un mort

Vous lisez:

Explosion près d'une bouche de métro à Stockholm: un mort

Explosion près d'une bouche de métro à Stockholm: un mort
Taille du texte Aa Aa

Une explosion d’origine indéterminée a fait un mort et un blessé dimanche matin près d’une bouche de métro dans l’agglomération de Stockholm, a annoncé la police en écartant la piste d’un acte terroriste.

L’explosion s’est produite vers 11H00 (10H00 GMT) sur une place près de la station de Vårby gård, sur la commune de Huddinge, dans la banlieue sud de la capitale suédoise.

Un sexagénaire grièvement blessé et hospitalisé dans un état critique a succombé à ses blessures, a annoncé la police. Une femme de 45 ans qui l’accompagnait a été légèrement blessée au visage.

“Selon des témoins, l’homme a ramassé un objet au sol qui a aussitôt explosé”, a précisé à l’AFP Sven-Erik Olsson, porte-parole de la police de Stockholm.

Les quotidiens à grand tirage Expressen et Aftonbladet croient savoir que l’engin est une grenade à main. “Il est trop tôt pour le dire. Les techniciens sont toujours à pied d’oeuvre. Rien n’indique que le couple ait été visé”, a indiqué Sven-Erik Olsson.

Aucun élément n’accrédite non plus la piste d’un acte terroriste, a souligné le porte-parole. Une enquête a été ouverte pour meurtre.

Un habitant de ce quartier populaire était sous le choc, comme de nombreux témoins et badauds massés autour du cordon de sécurité policier.

“Nous avions des incidents dans les années 1990 et au début des années 2000. Il y avait des gangs très violents” à l‘époque, a raconté à l’AFP Milorad Jencic. Mais “ce genre de choses est surprenant parce qu’ils ont disparu en principe”, a-t-il ajouté.

D’après un rapport de la police suédoise publié l’an dernier, la Suède est le pays européen où les bandes criminelles utilisent le plus de grenades, souvent issues de stocks provenant de l’ex-Yougoslavie.

En août 2016, un enfant de huit ans avait été tué par une grenade lancée dans un appartement d’un quartier populaire de Göteborg. L’attentat semblait viser une des personnes domiciliées à cette adresse, un homme condamné dans une affaire de règlement de comptes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.