DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open d'Australie: Azarenka déclare à son tour forfait

Vous lisez:

Open d'Australie: Azarenka déclare à son tour forfait

Open d'Australie: Azarenka déclare à son tour forfait
Taille du texte Aa Aa

Victoria Azarenka, toujours empêtrée dans des problèmes familiaux, a à son tour renoncé à l’Open d’Australie (15-28 janvier) qu’elle a remporté à deux reprises et où elle était invitée cette année, ont annoncé lundi les organisateurs de la première levée du Grand Chelem 2018.

“Malheureusement, Azarenka n’est pas en mesure de faire le voyage en Australie cette année”, a annoncé dans un tweet le directeur du tournoi Craig Tiley.

“L’Open d’Australie est son tournoi favori et elle espère revenir à Melbourne l’an prochain”, a-t-il ajouté.

La double lauréate de l’Open d’Australie (2012, 2013) aujourd’hui âgée de 28 ans a donné naissance à son premier enfant Leo en décembre 2016 mais, séparée du père depuis l‘été 2017, elle se bat pour la garde de son fils. Le juge de Los Angeles chargé de régler cette garde a interdit à l’enfant de quitter la Californie tant que le dossier ne serait pas clos.

Ancienne N.1 mondiale retombée au 210e rang de la WTA, Azarenka avait déclaré forfait pour l’US Open en septembre et son retrait de l’Open d’Australie était craint depuis qu’elle avait renoncé au tournoi d’Auckland la semaine dernière.

Le premier tournoi du Grand Chelem de l’année a enregistré plusieurs forfaits d’importance ces derniers jours comme Andy Murray et Kei Nishikori, toujours blessés, ou Serena Williams qui ne se juge pas prête à rejouer à ce niveau après une absence de presque un an pour grossesse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.