DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dakar: abandon du Français Sébastien Loeb (Peugeot)

Vous lisez:

Dakar: abandon du Français Sébastien Loeb (Peugeot)

Dakar: abandon du Français Sébastien Loeb (Peugeot)
Taille du texte Aa Aa

Le Français Sébastien Loeb (Peugeot) a abandonné mercredi lors de la 5e étape du Dakar-2018, entre San Juan de Marcona et Arequipa au Pérou, après que son copilote monégasque Daniel Elena s’est blessé en début de journée.

Le binôme neuf fois champion du monde des rallyes WRC s’est ensablé deux fois et a pu repartir à chaque fois. Mais au terme de la première spéciale de 53 km, ils ont jeté l‘éponge en raison des douleurs d’Elena, selon leur équipe.

La deuxième fois, ils sont tombés dans un trou de sable mou et ont dû attendre l’assistance d’un camion pour en sortir.

“Ca s’est mal passé. Les dunes sont trop molles, on n’a pas vu le trou, on a tapé fort. Terminé. Daniel a mal, mais ça va. C’est hyper mou, on s’en sort pas. Sans camion (d’assistance), on la sortira pas”, a déclaré Loeb, cité par un journaliste de France Télévisions, le diffuseur de la course.

Au premier pointage kilométrique, ils accusaient un retard de 2 heures 45 minutes sur la tête de la course, un retard rédhibitoire dans la lutte pour le titre.

Vainqueur la veille autour de San Juan de Marcona, Loeb “ouvrait” la course sans pouvoir s’aider des traces des autres véhicules.

Loeb et Elena ambitionnaient de remporter leur premier Dakar pour leur troisième et dernière participation. Leur abandon doit profiter à Stéphane Peterhansel, double tenant du titre et qui bénéficie d’une nette avance en tête du classement général.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.