DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: l'ISU s'en remet au CIO concernant les patineurs nord-coréens

Vous lisez:

JO-2018: l'ISU s'en remet au CIO concernant les patineurs nord-coréens

JO-2018: l'ISU s'en remet au CIO concernant les patineurs nord-coréens
Taille du texte Aa Aa

La Fédération internationale de patinage (ISU) s’en remet au Comité international olympique (CIO) concernant la participation du couple de patineurs nord-coréens aux jeux Olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud (9-25 février), a-t-elle indiqué mercredi dans un communiqué.

“L’ISU confirme que le couple de patineurs nord-coréens a rempli tous les critères techniques nécessaires pour participer aux jeux Olympiques d’hiver 2018 à Pyeongchang. Cependant, le Comité national olympique nord-coréen n’a pas confirmé la participation du couple dans les délais impartis et le quota disponible a par conséquent été transféré au Comité national olympique (CNO) suivant”, le Japon en l’occurrence, écrit l’ISU au sujet des patineurs Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik.

“En cas de demande formelle d’inscription tardive de la part du CNO nord-coréen, la question devra être adressée au CIO pour une décision finale à la fois sur cette inscription tardive et sur une augmentation du nombre de participants aux JO-2018 dans la catégorie couples”, poursuit-elle.

Ce communiqué intervient alors que le CIO vient d’annoncer que la Corée du Nord et la Corée du Sud participeront à une réunion quadripartite à Lausanne le 20 janvier, avec les organisateurs des JO-2018 et l’instance olympique, pour décider des modalités de la participation des sportifs nord-coréens aux Jeux de Pyeongchang.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.