DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Karting: la piste fétiche de Michael Schumacher promise à la démolition

Vous lisez:

Karting: la piste fétiche de Michael Schumacher promise à la démolition

Karting: la piste fétiche de Michael Schumacher promise à la démolition
Taille du texte Aa Aa

La célèbre piste allemande de karting de Kerpen-Manheim, où les frères Michael et Ralph Schumacher ont fait leurs premiers tours de roue, sera détruite en 2020 pour faire place à une mine à ciel ouvert de lignite, a indiqué mercredi l’ex-pilote de F1 Ralph Schumacher à un journal de Cologne.

Le circuit appartient aux deux tiers à Michael Schumacher, quintuple champion du monde de Formule 1 aujourd’hui très diminué après un accident de ski en 2013 qui l’a laissé près de six mois dans le coma.

“Il n’y aura pas de nouvelle piste de kart”, a expliqué avec amertume Ralph au quotidien de Cologne Kölner Express, “la recherche commune avec RWE (l’exploitant de la mine NDLR) pour trouver un site accepté par la population a été infructueuse. C’est une honte, c’est la mort simultanée d’une tradition et d’un lieu qui stimulait la jeunesse”.

Avec la disparition de la piste, c’est en effet l’existence même du club de karting de Kerpen-Mannheim, où le quadruple champion du monde de F1 Sebastian Vettel a également fait ses débuts, qui est remise en question.

Les dédommagements proposés par RWE ne règlent rien, a déploré de son côté le président du club Gerhard Noack: “Ce dont nous avons besoin, c’est d’une piste de Kart. Sans une piste, il n’y a plus de club”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.