DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Paris gagne-petit à Nantes, le record attendra pour Cavani

Vous lisez:

Ligue 1: Paris gagne-petit à Nantes, le record attendra pour Cavani

Ligue 1: Paris gagne-petit à Nantes, le record attendra pour Cavani
Taille du texte Aa Aa

Le Real Madrid, adversaire déprimé des Parisiens en Ligue des champions, rêve de petites victoires comme celle-là: le PSG, leader, a gagné modestement chez un Nantes accrocheur (1-0) sur un but d’Angel Di Maria dimanche, en clôture de la 20e journée de L1.

Edinson Cavani, de retour comme titulaire, n’a donc pas égalé le record de but de Zlatan Ibrahimovic (155 contre 156). Ce n‘était pas l’essentiel: ces trois points sont une bonne opération pour le club de la capitale qui porte son total à 53 unités et profite des nuls de Monaco à Montpellier (0-0) et de Lyon contre Angers (1-1) pour prendre onze points d’avance sur ses deux premiers poursuivants.

Le Real de Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo a lui perdu samedi contre Villarreal (1-0) et pointe à la 4e place de Liga, à 19 points désormais du Barça, son ennemi juré…

Pour en revenir à la L1, Nantes reste quant à lui 5e avec 33 points mais voit le quatuor de tête d‘éloigner à 8 points et Nice, 6e après avoir battu Amiens samedi, revenir à trois longueurs.

Tout le monde, avait les yeux rivés sur Edinson Cavani, titularisé en pointe.

Un peu pour guetter son attitude et sa performance après son retour tardif de vacances qui, avec celui de Javier Pastore, pas dans le groupe parisien, a fait couler beaucoup d’encre.

Mais surtout car il pouvait égaler, voire battre, le record de but sous le maillot parisien de Zlatan Ibrahimovic (156), contre une équipe que Paris a systématiquement battu lors des 12 dernières confrontations. Le “Matador” en était à 155 avant le match.

Sur le premier point, on ne peut vraiment pas dire qu’il ait fait taire ses détracteurs, apparaissant peu alerte, jamais dangereux ni dans le rythme.

- L’arbitre tente de tacler un joueur… –

Il s’est tout de même illustré par une passe décisive, même si elle pourrait être partagée avec Kylian Mbappé, qui a intelligemment laissé passer le ballon entre ses jambes pour Angel Di Maria (titularisé en l’absence de Neymar), démarqué, qui a conclu d’un pointu (1-0, 12).

L’Argentin aurait pu finir le premier acte avec un doublé s’il n’avait envoyé dans les tribunes un caviar d’Adrien Rabiot, alors qu’il était seul devant le but vide (37).

Décidément peu inspiré, il a encore raté le cadre sur un excellent service de Mbappé, qui avait grillé la politesse à la défense nantaise sur son côté droit (57).

Mais hormis ces occasions nettes, le PSG n’a que rarement déséquilibré une équipe nantaise bien en place dans son 4-4-2 et qui l’a gêné par son pressing et sa capacité à réduire les espaces dans ses trente derniers mètres.

Timide et pas assez juste techniquement dans l’utilisation du ballon lors du premier acte, les Canaris se sont enhardis au fil des minutes, menaçant le but d’Alphonse Areola.

Le gardien international français a été très attentif et prompt à sortir dans les pieds d’Emiliano Sala sur une passe en retrait hasardeuse de Layvin Kurzawa (56).

Nantes a même cru égaliser sur une tête de Sala sur un coup-franc de Léo Dubois, mais le but a été annulé pour un hors-jeu au départ qui n‘était pas du fait de l’Argentin. Et puis une scène fera parler: l’arbitre, Tony Chapron, bousculé involontairement par Diego Carlos, a tenté de tacler le joueur, avant de lui infliger un 2e jaune, synonyme d’exclusion…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.