DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arabie: l'hôtel de Ryad où étaient détenues des personnalités va rouvrir

Vous lisez:

Arabie: l'hôtel de Ryad où étaient détenues des personnalités va rouvrir

Arabie: l'hôtel de Ryad où étaient détenues des personnalités va rouvrir
Taille du texte Aa Aa

Le Ritz-Carlton, grand hôtel de la capitale saoudienne où ont été détenues durant plus de deux mois des personnalités du royaume accusées de corruption, devrait rouvrir ses portes en février, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Une source ayant requis l’anonymat a indiqué à l’AFP que “des préparations sont en cours pour ouvrir en février”, mais elle n’a pas fourni d’autres précisions.

Sur son site internet, le palace affiche par ailleurs des chambres disponibles à partir du 14 février.

Plus de 200 princes, ministres, ex-ministres et hommes d’affaires avaient été placés en détention, notamment dans cet hôtel, dans le cadre d’une vaste purge anticorruption lancée le 4 novembre par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Le Ritz-Carlton est resté fermé au public depuis cette date.

Certaines personnalités ont été relâchées à la suite d’arrangements financiers supervisés par le procureur général d’Arabie saoudite.

D’autres sont encore retenues, dont le prince milliardaire Al-Walid ben Talal, qui détient 95% de Kingdom Holding Co, société ayant des intérêts notamment dans les géants américains Citigroup et Apple.

Les autorités affirment que les malversations présumées au centre d’investigations atteignent 100 milliards de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.