DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plus de 22 millions de Yéménites ont besoin d'aide

Vous lisez:

Plus de 22 millions de Yéménites ont besoin d'aide

Plus de 22 millions de Yéménites ont besoin d'aide
Taille du texte Aa Aa

Plus de 22 millions de personnes ont maintenant besoin d’aide au Yémen où le risque de famine se propage avec la guerre entre les rebelles, soutenus par l’Iran, et le gouvernement, appuyé par l’Arabie saoudite, a déclaré mardi l’ONU.

Un nouveau rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) note que 22,2 millions de Yéménites (76% de la population) ont besoin d’aide dans ce pays pauvre et en guerre, soit une augmentation de 1,5 million de personnes au cours des seuls six derniers mois.

Le risque de famine est également en hausse, avec 8,4 millions de personnes confrontées à la faim, contre 6,8 millions en 2017, selon l’Ocha.

Ces chiffres couvrent plus de la moitié des districts du pays, dont 72 des 95 zones les plus exposées au risque de famine.

Plus de 1.500 écoles à travers le Yémen ont été endommagées ou complètement détruites en raison du conflit qui dure depuis trois ans, selon le rapport.

Certaines écoles sont occupées par des groupes armés.

L’année dernière, les Nations unies ont déclaré que le Yémen était le théâtre de “la pire crise humanitaire du monde”.

La guerre oppose des forces gouvernementales aux rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite (branche du chiisme), qui ont conquis de vastes territoires, dont la capitale Sanaa en septembre 2014.

Depuis mars 2015, une alliance militaire dirigée par l’Arabie saoudite est entrée en action au Yémen pour soutenir les forces gouvernementales.

Quelque 9.000 personnes ont été tuées et plus de 51.000 blessées, dont de nombreux civils, depuis l’intervention sous commandement saoudien au Yémen, selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus de 2.200 personnes sont également mortes en raison d’une épidémie de choléra qui a frappé le pays depuis avril, d’après l’OMS.

Le Yémen dépend largement de l’aide internationale et des importations alimentaires qui font l’objet de restrictions, l’Arabie saoudite et ses alliés ayant imposé des contrôles dans les ports en raison de soupçons de transferts d’armements iraniens vers les Houthis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.