DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open d'Australie: un combat "bon pour la confiance" de Tsonga

Vous lisez:

Open d'Australie: un combat "bon pour la confiance" de Tsonga

Open d'Australie: un combat "bon pour la confiance" de Tsonga
Taille du texte Aa Aa

Jo-Wilfried Tsonga a remporté un gros combat en cinq sets “bon pour la confiance” face au grand espoir canadien Denis Shapovalov, 18 ans, mercredi à Melbourne au deuxième tour de l’Open d’Australie.

“Ca a été une belle bataille, j‘étais mal embarqué, j‘étais derrière pendant tout le match, mais j’ai tenu. J’ai été un peu plus solide au retour au moment où il a servi pour le match”, a dit le Français, vainqueur 3-6, 6-3, 1-6, 7-6 (7/4), 7-5 après plus de 3h30 min de jeu, en plein après-midi dans la chaleur de l‘été austral.

Mené 1 set à 0, puis 2 sets à 1, Tsonga s’est trouvé au bord de la défaite quand Shapovalov, 50e mondial, s’est détaché 5 jeux à 2 dans la dernière manche puis a servi pour le match à 5-3. C’est le moment qu’a choisi le Manceau pour hausser son niveau de jeu et aligner quatre jeux d’affilée pour conclure.

“C’est hyper positif, au bout de 3h30 min de jeu, de pouvoir continuer à mettre de l‘énergie et de vivre ses émotions-là. Je joue au tennis pour les dix dernières minutes que j’ai vécues aujourd’hui. Ma satisfaction est d’avoir rejoué un match en cinq sets en Grand Chelem, d’avoir refait un gros combat. Pour ma confiance morale et physique, c’est bien”, a-t-il dit.

C‘était aussi une revanche quatre mois après sa défaite à l’US Open contre le gaucher canadien, l’un des plus doués de sa génération. “C‘était un avantage pour moi de le jouer pour la deuxième fois. Je savais qu’il pouvait faire des coups de folie”, a dit Tsonga, qui a fait lui aussi se lever le public de la Margaret Court Arena sur un superbe coup entre les jambes.

- Possible duel contre Kyrgios –

Placé dans une partie du tableau particulièrement relevée, le finaliste de l‘édition 2008 pourrait défier au prochain tour Nick Kyrgios, si l’Australien, 17e mondial, se défait mercredi en soirée du Serbe Viktor Troicki.

“Pour moi c’est encore un match intéressant. Il est un peu plus expérimenté que Shapovalov et il va jouer chez lui avec son public. Il aime ce genre de match. Il a dit qu’il m’a regardé à la télé quand il était plus jeune et qu’il était fan. Je sais très bien que là il ne va pas vouloir me regarder mais qu’il va vouloir m’en mettre une bonne”, a prévu Tsonga, qui se reconnaît un peu dans son futur (probable) rival.

“C’est le genre de joueur auquel je suis très sensible, avec un profil de jeu qui me ressemble beaucoup, et avec ce côté show-off que je trouve intéressant au tennis, qui change un peu des choses monotones et lisses. Lui il est bien rugueux et ça fait du bien au tennis”, a dit le Français, âgé de 32 ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.