DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie: coups de bâton en public pour un chrétien qui vendait de l'alcool

Vous lisez:

Indonésie: coups de bâton en public pour un chrétien qui vendait de l'alcool

Indonésie: coups de bâton en public pour un chrétien qui vendait de l'alcool
Taille du texte Aa Aa

Un chrétien a reçu des coups de bâton en public vendredi à Aceh, seule province d’Indonésie à appliquer la loi islamique dans le pays musulman le plus peuplé au monde, pour avoir vendu de l’alcool en violation de la charia.

Jono Simbolon est la troisième personne non musulmane à recevoir des coups de bâton depuis que la loi islamique est appliquée en 2001 dans cette région à la pointe nord de l‘île de Sumatra. Aceh s‘était alors vu accorder un statut d’autonomie par le gouvernement central de Jakarta, pour mettre fin à plusieurs décennies de rébellion séparatiste.

Debout sur une tribune, l’homme grimaçait de douleur après avoir reçu dix coups dans le dos sous les acclamations de la foule où se trouvaient des enfants. La scène a été brièvement interrompue et l’homme a été examiné par un médecin qui l’a jugé apte à recevoir les 26 coups restants.

Simbolon avait été interpellé en octobre et condamné à 36 coups de bâton pour avoir vendu illégalement de l’alcool.

Vendredi, il était parmi les dix condamnés -huit hommes et deux femmes -flagellés pour des infractions à la loi islamique telles la prostitution, le proxénétisme ou les jeux d’argent.

Un couple a subi 20 coups de bâton pour une “trop grande proximité”, considérée comme une violation de la loi sur les relations entre un homme et une femme avant le mariage.

Aceh est peuplée de quelque cinq millions de personnes, dont environ 98% sont de confession musulmane. Les non-musulmans interpellés pour avoir enfreint la loi islamique peuvent choisir entre la flagellation ou des poursuites judiciaires.

L’an passé, deux hommes âgés d’une vingtaine d’années avait subi des coups de bâton pour avoir eu des relations homosexuelles et ainsi transgressé la stricte loi islamique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.