DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: suspension d'un entraîneur de short-track sud-coréen

Vous lisez:

JO-2018: suspension d'un entraîneur de short-track sud-coréen

JO-2018: suspension d'un entraîneur de short-track sud-coréen
Taille du texte Aa Aa

L’un des entraîneurs de l‘équipe féminine de Corée du Sud de short-track, accusé d’avoir frappé l’une de ses patineuses, a été suspendu par sa fédération à trois semaines du début des jeux Olympiques (9-25 février) organisés par son pays, a annoncé vendredi l’instance nationale (KSU).

“Nous allons enquêter sur l’incident et nous prendrons en conséquences les mesures nécessaires”, a réagi la fédération après avoir reconnu mardi l’existence d’un “problème entre une athlète et un entraîneur”. La KSU n’a cependant pas dévoilé l’identité des personnes incriminées.

Selon l’agence nationale Yonhap citant un officiel de la fédération, Shim Suk-Hee, championne olympique en 2014 avec le relais national sur 3.000 mètres, aurait été frappée par un technicien avec lequel elle s’entraîne depuis sa jeunesse et aurait ensuite quitté mardi le centre d’entraînement avant d’y revenir deux jours plus tard.

A Sotchi, la patineuse de 20 ans avait également décroché l’argent sur 1.500 m et le bronze sur 1.000 m.

La Corée du Sud, le pays-hôte des prochains JO, est l’une des nations dominantes en short-track, particulièrement chez les dames mais, ces dernières années, l’image de la discipline a été ternie dans le pays par de nombreuses questions sur les techniques d’entraînement à la dure et des incidents faisant état de violences à l’encontre des sportifs.

Toujours selon Yonhap, des tensions seraient récemment apparues entre Shim et ses entraîneurs, la patineuse de vitesse n‘étant toujours pas assurée de sa qualification pour insuffisance de résultats.

En 2004, six des huit membres de l‘équipe féminine de short-track avaient brutalement quitté leur camp d’entraînement pour protester contre les sévices répétées infligés par leur entraîneur. Celui-ci avait fini par démissionner.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.