DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marseille: un Thauvin tout 9

Vous lisez:

Marseille: un Thauvin tout 9

Marseille: un Thauvin tout 9
Taille du texte Aa Aa

Neuf buts et neuf passes décisives, Florian Thauvin reste l’agitateur en chef de l’Olympique de Marseille, qui peut reprendre la deuxième place de la Ligue 1 en jouant le premier à Caen, vendredi (20h45) pour la 22e journée.

Flo est un des joueurs les plus influents de l’OM, et il a les statistiques d’un des joueurs les plus influents d’Europe”, résume Rudi Garcia.

Même quand il n‘émarge pas sur la feuille de stats, il pèse, à l’image de sa participation à l’ouverture tardive du score contre Strasbourg (2-0), mardi, où son enchaînement crochet-centre en retrait finit en but de Clinton Njie, avec la participation de Valère Germain et – involontaire – de Bakary Koné.

Même quand il est fatigué, comme en ce moment, il s’arrache toujours aux moments clefs pour tenter de faire la différence. Dans la première période atone contre les Alsaciens, lui seul avait porté le danger.

Même s’il perd des ballons, 29 contre le Racing, “Flotov” est un des rouages essentiels du jeu de l’OM. “Il tente beaucoup de dribbles, de frappes, c’est normal qu’il ait plus de déchets, explique Garcia, et même comme ça il est influent”.

“Il est décisif, neuf buts, neuf passes décisives, voilà”, synthétise l’entraîneur olympien. Thauvin a aussi marqué un but en Europa League et réussi trois “passes dé’”.

“Il s’est fixé des objectifs (chiffrés, ndlr), moi aussi je lui en ai fixé”, ajoute Garcia, qui n’oublie pas la critique. Thauvin “ne cadre pas suffisamment”, estime-t-il.

- “Deschamps ne s’y trompe pas” –

L’entraîneur n’en veut même pas à son joueur pour le penalty manqué à Rennes. D’abord il n’a pas eu de conséquences, puisque l’OM a gagné (3-0) avec un but de Thauvin, et “c’est plutôt un arrêt du gardien, Flo avait frappé fort près du poteau et Koubek avait été excellent”, rappelle Garcia, indulgent.

Le nouvel international (deux bouts de sélections) a aussi progressé grâce aux automatismes développés avec ses arrières-droits. “Mon rôle est de lui faciliter le jeu”, explique Hiroki Sakai, complice numéro un de Thauvin côté droit.

“Je lui demande une seule chose, c’est d’attaquer, raconte le second arrière-droit, Bouna Sarr. Je fais tout pour qu’il se sente en condition, en sécurité derrière lui. Cela vient aussi de notre complicité en-dehors du terrain.”

Enfin Thauvin, désormais âgé de 24 ans, a mûri. Il a effacé l’image de gamin capricieux qui avait fait des pieds des mains pour signer à l’OM sans même jouer à Lille, où il venait d‘être transféré. Souriant, prix orange des journalistes suiveurs de l’OM la saison dernière, il semble avoir trouvé l‘équilibre entre expression collective et performances individuelles.

Dans sa progression, “c’est important qu’il ait poussé les portes de l‘équipe de France, Didier Deschamps ne s’y trompe pas”, reprend Garcia.

Une discussion en début de saison entre l’entraîneur et son animateur a libéré Flotov. Garcia lui a conseillé d‘être moins obnubilé par les stats, de jouer plus simple et plus direct… et ses stats se sont améliorées.

“Il a encore du boulot et je ne vais pas le lâcher, poursuit coach Garcia, parce qu’on veut qu’il aille en Russie. Et ça passe par des bonnes prestations avec l’Olympique de Marseille”. Au match aller (5-0), Thauvin avait réussi un doublé et une passe décisive

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.