DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe d'Europe: le Racing rejoint Clermont et Toulon

Vous lisez:

Coupe d'Europe: le Racing rejoint Clermont et Toulon

Coupe d'Europe: le Racing rejoint Clermont et Toulon
Taille du texte Aa Aa

Et de trois: en attendant peut-être La Rochelle, le Racing 92 a rejoint Clermont et Toulon en quarts de finale de la Coupe d’Europe après sa victoire obtenue sur le fil sur le terrain de Leicester (23-20), dimanche lors de la 6e et dernière journée de Coupe d’Europe.

+ Le Racing sur le fil, Montpellier de loin

L’un des trois strapontins de meilleure 2e est, au pire, revenu dans l’escarcelle du Racing 92. Mais le finaliste 2016 a eu chaud, l’emportant en Angleterre, condition nécessaire, sur une pénalité de Maxime Machenaud à cinq minutes de la fin, avant de faire le dos rond dans ses vingt-deux-mètres dans les tous derniers instants face aux assauts des “Tigers”, qui étaient déjà hors course.

Eliminés dès les poules la saison dernière, les Franciliens retrouveront le printemps européen et peuvent encore terminer premiers de la poule 4: ils comptent 19 points, soit trois de plus que le Munster, qui reçoit dans l’après-midi Castres, désormais éliminé (12 pts). Mais le Racing devra a priori se déplacer en quarts de finale. La Rochelle a de son côté besoin d’une victoire dans l’après-midi à domicile face aux Harlequins pour rejoindre le contingent français.

Montpellier a lui encore raté la marche, éliminé dès la phase de poules pour la cinquième fois en six participations après sa défaite à domicile contre le Leinster (14-23), pourtant déjà qualifié. Le MHR, battu par tous les gros bras de cette poule 3 (Exeter et le Leinster, à deux reprises), a de nouveau touché du doigt ses limites au plan continental. Et ceci malgré les nouveaux investissements consentis à l’intersaison par son propriétaire Mohed Altrad, qui a attiré dans ses filets le manager néo-zélandais Vern Cotter et plusieurs joueurs de premier plan (Picamoles, Cruden, Pienaar, Serfontein, Yacouba Camara). Le premier titre majeur tant attendu par l’homme d’affaires passera cette saison par le championnat, dont le club héraultais occupe la tête.

+ Clermont et Toulon en habitués

Ils sont de nouveau au rendez-vous. Clermont et Toulon, les deux habitués français de la phase finale, verront de nouveau le printemps européen. L’ASM, finaliste à trois reprises (2013, 2015 et 2017), pour la neuvième fois, quand le RCT, triple vainqueur (2013 à 2015) disputera son septième quart de finale en autant de participations.

La lecture de leur qualification est cependant différente. Celle des Varois a été tirée par les cheveux — comme l’an passé — grâce à un point de bonus défensif glané samedi sur le terrain des Scarlets (27-30). Il leur permet simplement de prendre un des trois billets de meilleur deuxième (19 pts) dans une poule 5 abordable (Bath et Trévise en plus des Gallois), où ils n’auront effectué aucun match plein (courtes victoires à la maison contre les Scarlets et Bath et à Trévise, revers en Angleterre et au pays de Galles). Comme, peu ou prou, depuis l’arrivée de Fabien Galthié aux commandes cet été.

Ils se déplaceront donc en quarts de finale le week-end du 31 mars, quand Clermont disputera le sien à domicile.

Les Auvergnats, mal embarqués en championnat (10e) et qui semblent avoir, consciemment ou non, fait de l’Europe une priorité, ont terminé en tête (22 pts) de la “poule de la mort” (2), malgré une épidémie de blessures ces derniers mois (Lopez, Fofana, Raka, Penaud, Laidlaw), grâce à leur succès samedi contre les Ospreys (24-7). Pour conclure un quasi sans-faute: cinq succès, dont deux face aux Saracens, leur bourreau en finale en mai dernier. Les Anglais, doubles champions d’Europe (18 pts), peuvent encore accrocher le dernier billet de meilleur deuxième.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.