DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cyclisme: Daryl Impey remporte le Tour Down Under

Vous lisez:

Cyclisme: Daryl Impey remporte le Tour Down Under

Cyclisme: Daryl Impey remporte le Tour Down Under
Taille du texte Aa Aa

Le Sud-Africain Daryl Impey (Mitchelton) a remporté dimanche le Tour Down Under qui ouvre en Australie la saison du WorldTour, signant ainsi à 33 ans la plus belle victoire de sa carrière.

Impey, qui avait pris le maillot de leader la veille à la barbe du favori et tenant du titre australien Richie Porte (BMC), s’est contenté de terminer dans le peloton la 6e et dernière étape remportée au sprint par l’Allemand Andre Greipel (Lotto) dans les rues d’Adelaide.

“Au départ de la course, je ne pensais pas la gagner, mais parfois les étoiles s’alignent et tout se passe bien, a déclaré le Sud-Africain. J’ai travaillé très dur pendant l’inter-saison et je suis donc très heureux de cette victoire”.

Porteur du maillot jaune du Tour de France durant deux étapes en 2013, il a remporté le Tour de Turquie en 2009 et le Tour de l’Alberta en 2014, mais ce Tour Down Under est son premier titre sur le circuit majeur de l’UCI.

- La victoire du lieutenant –

Lieutenant de l’Australien Caleb Ewan chez Mitchelton, Impey n‘était pas sensé se battre pour le général. Mais son numéro dans l‘étape reine samedi où il a tenu bon dans la 2e ascension du Willunga Hill pour terminer 2e à 8 secondes de Porte, lui a permis de revêtir le maillot ocre de leader avant l’ultime étape.

Classé dans le même temps que Porte, c’est la régularité de Impey qui lui a offert la victoire finale grâce à ses trois deuxièmes places d‘étape.

Les derniers 90 km courus dimanche sur un circuit de 4,5 km n’ont pas été de tout repos.

“J’ai déjà été dans cette position avec Simon (Gerrans), quand je l’aidais à protéger son maillot de leader, mais c’est beaucoup plus difficile nerveusement quand c’est vous qui portez ce maillot !”, a commenté Impey.

Plusieurs tentatives d‘échappées ont été reprises si bien qu’au 19e et avant-dernier tour, le peloton était regroupé. Les équipes ont tenté de placer leurs sprinteurs dans les meilleures conditions, mais dans les rues étroites nombre d’entre eux se sont retrouvés esseulés.

Elia Viviani a attaqué le premier mais a été rattrappé par Ewan et Peter Sagan (Bora). Le Slovaque, vainqueur du sprint de la 4e étape, a été à son tour lâché mais Ewan a finalement été battu sur la ligne par Greipel qui a ainsi remporté sa seconde victoire d‘étape sur la course et la 18e de sa carrière sur le Tour Down Under.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.