DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hong Kong: le militant prodémocratie Joshua Wong libéré sous caution

Vous lisez:

Hong Kong: le militant prodémocratie Joshua Wong libéré sous caution

Hong Kong: le militant prodémocratie Joshua Wong libéré sous caution
Taille du texte Aa Aa

Le militant prodémocratie Joshua Wong a été libéré sous caution mardi à Hong Kong, après avoir fait appel de sa condamnation à une peine de prison pour son rôle dans la “Révolte des parapluies” en 2014.

Condamné à trois mois de prison pour ne pas avoir respecté une ordonnance judiciaire exigeant l‘évacuation d’un campement érigé durant les manifestations, M. Wong avait été emprisonné mercredi dernier, renforçant les craintes d’une emprise croissante de Pékin sur l’ex-colonie britannique.

Agé de 21 ans, M. Wong était devenu le visage de l’immense mouvement prodémocratie de 2014.

Il a été libéré sous caution après qu’un juge eut reconnu qu’il disposait de la base juridique nécessaire pour faire appel.

M. Wong était déjà en liberté sous caution avant son emprisonnement de la semaine dernière, en attendant l’examen d’un recours contre sa condamnation à six mois de prison pour un autre délit en lien avec les manifestations.

Le juge de la Cour d’appel Andrew Cheung a estimé que sa condamnation “n’avait pas pris en considération, ou pas suffisamment” l‘âge du jeune homme au moment des faits.

Raphael Wong, un autre militant démocrate, condamné parallèlement à quatre mois et demi de prison, s’est vu refuser une libération sous caution car le juge a estimé qu’il n’existait pas de base juridique pour un appel dans son cas.

“Faire face à l’incertitude semble constituer la normale sous la férule d’un gouvernement autoritaire”, a déclaré en sortant du tribunal M. Wong, qui semblait fatigué. Il s’est dit “chanceux” comparé à Raphael Wong.

Des dizaines de manifestants s‘étaient rassemblés devant le tribunal avant l’audience de mardi aux cris de “persécution politique! Abus des tribunaux! Désobéissance civile! Zéro peur!”.

Le mouvement de 2014 avait représenté un défi sans précédent pour Pékin, des dizaines de milliers de manifestants paralysant des quartiers entiers de la mégapole pendant plus de deux mois.

Ils réclamaient un véritable suffrage universel pour l‘élection du chef de l’exécutif local en lieu et place d’un système qui le voit désigné par un comité acquis à la Chine. Pékin n’avait pas cédé le moindre pouce de terrain.

Sur les cendres de ces manifestations, une nouvelle génération de militants est née pour réclamer l’autonomie de Hong Kong, voire son indépendance, au grand dam de Pékin.

Joshua Wong a fondé avec d’autres un parti baptisé Demosisto qui prône l’autodétermination de l’ancienne colonie.

Joshua Wong et deux autres militants démocrates avaient été condamnés en août à des peines de prison pour leur rôle dans un rassemblement jugé illégal, le 26 septembre 2014, qui avait préludé au mouvement prodémocratie de masse.

Dans cette affaire, Joshua Wong, condamné à six mois de prison, avait purgé plus de deux mois de cette peine avant d‘être libéré sous caution.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.