DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Platini conteste sa suspension devant la Cour européenne des droits de l'homme

Vous lisez:

Platini conteste sa suspension devant la Cour européenne des droits de l'homme

Platini conteste sa suspension devant la Cour européenne des droits de l'homme
Taille du texte Aa Aa

Michel Platini, ex-président de l’UEFA, a déposé un recours auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) de Strasbourg pour contester sa suspension de toute activité liée au football jusqu’en octobre 2019, indique-t-il au journal Le Monde mardi.

“C’est pour moi une question d’honneur. Je veux que justice me soit rendue”, explique l’ancien meneur de jeu des Bleus, qui déjà a épuisé toutes les voies de recours contre sa sanction en Suisse (là où est basée l’UEFA).

“Ce recours (auprès la CEDH) est dans la logique de ce que j’ai toujours dit: je considère n’avoir commis aucune faute, et je suis déterminé à faire valoir jusqu’au bout tous mes droits et à prouver mon innocence”, poursuit encore le Français de 62 ans.

“Je vous confirme que ce recours a été déposé”, a déclaré à l’AFP Vincent Solari, un avocat en Suisse de Platini, qui n’est pas chargé lui-même de cette procédure, effectuée par des avocats en France de l’ex-triple Ballon d’Or.

Platini dit contester “par ce recours auprès de la CEDH l’ensemble des procédures de sanction de la Fifa et l’arbitrage du TAS”. “J’aurais pu, à un an et demi de la fin de ma suspension, continuer de profiter de la vie, mais je ne veux rien lâcher”, conclut-il.

Platini avait été suspendu initialement 8 ans fin 2015 par la justice interne de la Fifa pour un paiement de 1,8 M EUR reçu de Sepp Blatter, ex-président déchu de la Fifa, sans contrat écrit.

Cette suspension, qui l’a empêché de briguer la succession de Blatter à la Fifa, a ensuite été réduite à 6 ans en appel, puis à 4 ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS), plus haute juridiction sportive, basée à Lausanne.

L’ancien capitaine des Bleus avait ensuite saisi le Tribunal fédéral suisse, qui siège aussi à Lausanne, pour contester cette suspension. Mais ce tribunal avait confirmé en juillet 2017 la suspension de Platini de toute activité liée au football pendant quatre ans, soit jusqu’en octobre 2019.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.