DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: le Bayern se fait une petite frayeur

Vous lisez:

Allemagne: le Bayern se fait une petite frayeur

Allemagne: le Bayern se fait une petite frayeur
Taille du texte Aa Aa

Mené 2 à 0 sur sa pelouse par Hoffenheim après seulement un quart d’heure de jeu, le Bayern a fini par renverser la tendance samedi lors de la 20e journée du Championnat d’Allemagne, pour s’imposer 5-2 et conserver ses 16 points d’avance en tête.

Derrière le Bayern, le Borussia Dortmund et Leipzig ont une nouvelle fois concédé des points sur leur pelouse, tenus en échec par Fribourg (2-2) et Hambourg (1-1), et se retrouvent distancés par Schalke, vainqueur 2-0 à Stuttgart, dans la lutte pour la 2e place.

. Du retard à l’allumage pour le Bayern

Il ne fallait pas arriver en retard à l’Allianz Arena à Munich samedi après-midi, pour cet affrontement alléchant entre les clubs de l’entraîneur le plus âgé du Championnat —Jupp Heynckes, 72 ans sur le banc du Bayern— et le plus jeune —Julian Nagelsmann, 30 ans côté Hoffenheim.

Les Bavarois ont été cueillis à froid coup sur coup par Mark Uth dès la 3e minute de jeu, et Serge Gnabry (12e).

“Nous étions endormis au début du match, nous n‘étions pas suffisamment agressifs et leur donnions facilement le ballon. Mais ensuite, nous avons eu une très belle réaction et notre victoire est méritée”, a commenté Jerome Boateng.

Revenus à hauteur avant la demi-heure de jeu grâce à Robert Lewandowski (2-1, 21e) et Jerome Boateng (2-2, 25e), les quintuples champions d’Allemagne en titre ont toutefois dû attendre l’heure de jeu pour souffler, avec le but du Français Kingsley Coman (63e).

“Nous étions endormis au début du match, nous n‘étions pas suffisamment aggressifs et leur donnions facilement le ballon. Mais ensuite, nous avons eu une très belle réaction et notre victoire est méritée”, a commenté Boateng.

Les Munichois n’ont jamais réellement trouvé le rythme dans la partie, multipliant les passes ratées, et ne montrant sur le terrain ni la concentration nécessaire pour un match de championnat, ni la détermination.

Le Chilien Arturo Vidal a donné un peu plus d’air avec un but trois minutes (4-2, 66e) après celui de Coman, et Sandro Wagner, arrivé au mercato hivernal, a corsé l’addition pour Hoffenheim en fin de rencontre (5-2, 90e).

L’alerte est toutefois à prendre au sérieux pour Munich, alors que le 8e de finale aller de Ligue des champions commence doucement à pointer le bout de son nez, le 20 février, à domicile, contre les Turcs du Besiktas.

. Dortmund et Leipzig lâchent des points

Dans son Westfallenstadion, le Borussia Dortmund a évité la correctionnelle, grâce à une égalisation tardive de Jeremy Toljan dans le temps additionnel de la seconde période (2-2) contre Fribourg.

Pourtant les Borussen, qui ont aligné dans le onze de départ leur attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang objet de nombreuses convoitises anglaises, notamment d’Arsenal, lors du mercato avaient pris un bon départ grâce à l’ouverture du score du Japonais Shinji Kagawa dès la 9e minute de jeu.

Mais le doublé de l’Allemand Nils Petersen pour Fribourg (20e, 68e), a jeté un froid dans des travées hostiles à “Auba”, notamment la mythique tribune sud qui avait déployé une banderole sans équivoque “Aucun joueur n’est plus grand que notre club”.

Et la faible partie du Borussia a été accompagnée de sifflets, qui ont provoqué l’ire du gardien Roman Bürki. “Dans les tribunes ouest et est, il y a des gens qui viennent au stade pour siffler leur propre équipe. Ils feraient mieux de rester à la maison”, a pesté le portier suisse des Jaune et Noir.

Deuxième en 2016-2017, Leipzig tourne plus lentement cette saison et n’a pu faire mieux qu’un nul contre Hambourg (1-1).

. Schalke trace son chemin

Dans la lutte pour les places pour la Ligue des champions la saison prochaine, Schalke 04 a réalisé une bonne opération, en s’imposant à Stuttgart 2 à 0 grâce à des réalisations de Naldo (14e) et Amine Harit (19e).

Avec 34 points, le joueurs de la Ruhr occupent provisoirement la 2e place du championnat, avec un énorme retard de 16 points sur le Bayern, sur une autre planète.

Dimanche, le Bayer Leverkusen (31 points) aura l’occasion de reprendre la place de dauphin, en cas de victoire contre Mayence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.