DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paralympiques-2018: la Russie exclue des Jeux de Pyeonchang, des athlètes repéchés

Vous lisez:

Paralympiques-2018: la Russie exclue des Jeux de Pyeonchang, des athlètes repéchés

Paralympiques-2018: la Russie exclue des Jeux de Pyeonchang, des athlètes repéchés
Taille du texte Aa Aa

La Russie a été exclue des Jeux paralympiques de Pyeongchang en raison du vaste scandale de dopage dans le pays, a indiqué lundi le Comité international paralympique, mais certains de ses athlètes pourront concourir sous bannière neutre.

“Le Comité international paralympique (CIP) a annoncé lundi 29 janvier maintenir la suspension (datant de 2016) du Comité paralympique russe (CPR). Néanmoins (…) des athlètes paralympiques seront éligibles à une participation à de strictes conditions dans cinq sports en tant qu’athlètes paralympiques neutres”, a indiqué l’organisation dans un communiqué publié à Bonn en Allemagne.

Avant les sportifs paralympiques russes, qui avaient déjà été exclus des Jeux de Rio en 2016, les athlètes olympiques de ce pays avaient été interdits de participation aux JO de Pyeongchang sur décision du Comité international olympique en décembre 2017.

Constatant cependant des “progrès” en Russie dans la lutte contre le dopage des athlètes paralympiques, le CIP permettra à des sportifs triés sur le volet de participer en ski alpin, biathlon, ski de fond, snowboard et en curling en fauteuil roulant. Ils défileront cependant derrière le drapeau olympique et non celui de leur pays.

Le CIP a souligné que son homologue russe avait mis en place un “système de dépistage robuste” supervisé par l’Agence mondiale antidopage (AMA) ou encore ouvert une ligne téléphonique pour permettre la dénonciation des faits de dopage.

Mais ces progrès sont insuffisants, selon l’organisation internationale, qui a jugé ne pas pouvoir lever la suspension de participation aux jeux de la Russie tant que l’Agence antidopage russe n‘était pas homologuée par l’AMA et tant qu’il n’y aura pas “de réponse officielle répondant de manière précise et adéquate aux conclusions du professeur McLaren”.

Le CPR a été suspendu en août 2016, après la révélation par la commission McLaren d’un système de dopage organisé par l‘État en Russie, se retrouvant ainsi privé des jeux Paralympiques à Rio.

L’avocat canadien Richard McLaren avait mis en évidence que durant les JO-2014 de Sotchi, les autorités russes avaient mis au point un dispositif de dopage d’Etat leur permettant de falsifier les prélèvements de sportifs dopés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.