DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Golf: Woods a trouvé quelques réponses àTorrey Pines

Vous lisez:

Golf: Woods a trouvé quelques réponses àTorrey Pines

Golf: Woods a trouvé quelques réponses àTorrey Pines
Taille du texte Aa Aa

Pour son retour sur le circuit professionnel américain (PGA) après un an d’absence, le roi déchu du golf Tiger Woods n’a pas vraiment fait d‘étincelles lors du Farmers Insurance Open, terminé dimanche à une honnête 23e place, pleine d’enseignements.

Le conte de fées n’a pas eu lieu sur le superbe parcours de Torrey Pines (Californie), l’un de ceux où le “Tigre” a écrit les plus belles pages de sa carrière, avec huit victoires, dont une, sur une jambe, lors de l’US Open 2008.

L’ancien N.1 mondial, désormais 647e, n’a jamais pu viser la victoire et a terminé à sept coups de l’Australien Jason Day et du Suédois Alexander Noren qui doivent encore se départager en barrages lundi matin.

Mais Woods, qui tente à 42 ans de revenir au plus haut-niveau après quatre dernières saisons calamiteuses et quatre opérations du dos, a tout de même des raisons de se réjouir.

Il s’est offert son meilleur résultat —hors Hero World Challenge, une compétition sur invitation semi-officielle— depuis août 2015.

Signe que sa condition physique est irréprochable et que son dos ne le fait plus souffrir, Woods a progressé au classement tour après tour, alors qu’il était 84e après le premier tour et qu’il avait franchi de justesse le cut vendredi soir.

A l’entendre, il a même gardé le meilleur pour la fin.

- ‘Très satisfait’ –

“J’ai beaucoup mieux joué ce dimanche” que les trois jours précédents, s’est-il félicité.

“Les conditions étaient très difficiles, avec ces fortes rafales de vent, mais je m’en suis bien sorti”, a-t-il admis en rendant une dernière carte comportant quatre birdies et quatre bogeys (par).

“Je suis très satisfait, j’ai réussi quatre jours très solides après avoir été si longtemps absent, je me suis bien battu”, a poursuivi le joueur aux 14 titres en Grand Chelem.

Tout n’est pas parfait, loin de là, notamment son drive qui lui a fait cruellement défaut sur la semaine, ce qu’il a mis sur le compte de “son nouveau corps” qu’il doit encore apprivoiser, après une opération de fusion lombaire subie en avril dernier.

En revanche, son jeu d’approche et son putting l’ont tiré souvent de mauvais pas, pour le plus grand plaisir des milliers de spectateurs pour qui il reste la star du golf.

“J’aurais aimé finir avec une carte de 65 pour entrer en barrages, mais je suis surtout content d’avoir disputé ce premier tournoi”, a-t-il résumé.

Alors qu’il avait “des ambitions limitées” pour cette entrée en matière, il n’a pas caché qu’il visait mieux lors de son prochain tournoi, le Genesis Open, près de Los Angeles, mi-février.

Son premier grand défi sera en avril, avec le Masters d’Augusta, où il s’est déjà imposé à quatre reprises.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.