DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux journalistes tués au Guatemala

Vous lisez:

Deux journalistes tués au Guatemala

Deux journalistes tués au Guatemala
Taille du texte Aa Aa

Deux journalistes guatémaltèques ont été tués et leurs cadavres abandonnés au milieu d’une plantation de cannes à sucre dans un village situé au sud de la capitale Guatemala, ont indiqué jeudi leurs familles et les autorités.

Laurent Castillo et Alfredo de Leon avaient disparu lundi et leurs corps ont été retrouvés jeudi par des ouvriers d’une propriété agricole de Santo Domingo, dans le département de Suchitepéquez (sud), a indiqué le procureur des droits de l’Homme, Jordan Rodas.

Les deux victimes, dont les pieds et les mains étaient attachés, ont reçu une balle dans la tête. Ils venaient de réaliser un reportage sur un carnaval qui se tenait dans la ville voisine de Mazatenango.

Laurent Castillo était le correspondant du quotidien Nuestro Diario et son collègue Alfredo de Leon travaillait pour la radio locale de Coatepeque, une ville située non loin du lieu où les corps ont été retrouvés.

“J’exige que les autorités mènent une enquête rapide afin de trouver les responsables de ce crime odieux”, a déclaré le magistrat. Il a également exigé que les autorités mettent en œuvre des protocoles de protection des journalistes.

Le père de Laurent Castillo, Angel, a affirmé que les deux journalistes n’ont jamais fait l’objet de menaces de mort.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.