DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'incendie dans un hôpital sud-coréen a fait 40 morts

Vous lisez:

L'incendie dans un hôpital sud-coréen a fait 40 morts

L'incendie dans un hôpital sud-coréen a fait 40 morts
Taille du texte Aa Aa

L’incendie dans un hôpital sud-coréen la semaine dernière a fait 40 morts, selon un bilan revu à la hausse par les autorités après le décès vendredi d’un octogénaire.

L’homme de 81 ans est décédé dans un autre hôpital de la ville de Miryang (sud-est) où il avait été admis dans un état critique, a indiqué une porte-parole de la mairie. Il se trouvait au moment de l’incendie au deuxième étage de l’hôpital Sejong et avait alors inhalé des fumées toxiques.

L’incendie avait débuté au premier étage, possiblement en raison de câblages défectueux, et s‘était rapidement propagé aux étages.

Ont également été mis en cause des matériaux de construction bon marché mais inflammables, des portes coupe-feu inadaptées ainsi que des extensions illicites dans le bâtiment et un manque de personnel.

La Corée du Sud a connu un spectaculaire essor après la Guerre de Corée (1950-1953) pour se hisser au 11e rang mondial en termes de PIB. Mais le pays a été le théâtre de nombreux incendies dramatiques qui auraient pu être évités, car certains de ses bâtiments ont été construits à la va-vite.

L’hôpital Sejong comptait 95 lits, mais il n‘était pas légalement tenu, du fait de sa petite taille, d‘être doté d’un système d’extincteurs automatiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.