DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe de France: un triplé de Di Maria envoie le PSG en quarts

Vous lisez:

Coupe de France: un triplé de Di Maria envoie le PSG en quarts

Coupe de France: un triplé de Di Maria envoie le PSG en quarts
Taille du texte Aa Aa

Huit jours avant d’aller défier le Real Madrid en 8e de finale aller de Ligue des champions, le Paris SG a décroché sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France en se défaisant (4-1) d’une valeureuse équipe de Sochaux (L2) grâce notamment à un triplé d’Angel Di Maria.

L’Argentin, parfois critiqué pour son manque d’implication, a montré à son entraîneur Unai Emery qu’il constituait une option sérieuse pour la confrontation tant attendue avec Cristiano Ronaldo et consorts.

Trois jours après une prestation intéressante à Lille en championnat, “El Angelito” a confirmé en inscrivant trois buts (1, 59, 62) et en distillant de nombreux caviars à ses coéquipiers. Et avec un peu plus de réalisme, il aurait même pu marquer deux ou trois buts supplémentaires!

Sans son crack brésilien Neymar, laissé au repos à Paris au surlendemain de sa médiatique fête d’anniversaire dans la capitale, mais avec Lassana Diarra titularisé pour la première fois au poste de sentinelle, le PSG a mis près d’une heure pour faire parler sa supériorité et éteindre l’enthousiasme doubien.

“Lass” s’est montré efficace dans ses prises de balle et ses relances, et même s’il n’a pas été décisif, il s’est avéré précieux pour couper les lignes de passes adverses et empêcher Sochaux de passer dans l’axe.

Le prodige français Kylian Mbappé, qui n’avait pas joué samedi à Lille car il était suspendu, est apparu très en jambes mais a manqué d’efficacité lors de plusieurs duels avec le gardien sochalien, auteur d’une prestation remarquable. Quant à Edinson Cavani, buteur en première période (27), il a également multiplié les courses et les appels et a semblé très complice avec Mbappé.

- Dani Alves gardien –

Au Stade Auguste-Bonal, qui affichait complet pour la première fois depuis deux ans, le PSG a poursuivi son incroyable série de victoires dans les coupes nationales (hors Trophée des Champions) en enchaînant un 38e succès consécutif. La dernière défaite des Parisiens dans l’une des deux compétitions remonte à un 16e de finale de Coupe de France perdu (2-1) au Parc des Princes face à Montpellier le 22 janvier 2014.

Toutefois, le PSG, qui a terminé à dix et avec Dani Alves comme gardien après l’exclusion de Kevin Trapp à la 90e minute, a parfois été chahuté par le pensionnaire de Ligue 2, impressionnant de culot et d’envie, à l’image de l‘égalisation méritée obtenue par Florian Martin peu avant la fin du premier quart d’heure (13).

Ainsi, Layvin Kurzawa, s’est retrouvé en difficultés à plusieurs reprises et a probablement perdu des points dans l’esprit d’Emery, tout comme Julian Draxler, qui a fait preuve de beaucoup trop de déchet technique. En première période, c’est même toute la défense parisienne qui a semblé fébrile, notamment sur coup de pied arrêté.

Il faudra afficher un bien meilleur visage dans ce domaine au stade Santiago-Bernabeu pour ne pas connaître une nouvelle désillusion. européenne la semaine prochaine.

En attendant la C1, les Parisiens auront droit à une dernière répétition en L1, samedi à Toulouse, probablement avec le trident offensif Mbappé-Neymar-Cavani. A moins que Di Maria ne vienne changer la donne…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.