DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie: 16 civils tués dans des raids aériens du régime près de Damas

Vous lisez:

Syrie: 16 civils tués dans des raids aériens du régime près de Damas

Syrie: 16 civils tués dans des raids aériens du régime près de Damas
Taille du texte Aa Aa

Au moins 16 civils ont été tués mardi dans des frappes aériennes du régime visant plusieurs secteurs de la Ghouta orientale, enclave rebelle assiégée à l’est de la capitale Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Ces raids interviennent alors que l’ONU a réclamé mardi une “cessation immédiate des hostilités” en Syrie, pour au moins un mois, afin de pouvoir distribuer des aides et d‘évacuer les blessés.

Deux enfants figurent parmi les victimes de ces raids qui ont fait des dizaines de blessés, a indiqué l’OSDH, alors que la Ghouta orientale est la cible quasi-quotidienne de bombardements du régime de Bachar al-Assad.

“Le bilan des victimes pourrait augmenter en raison de la présence de personnes coincées sous les décombres et de blessés dans un état critique”, a indiqué à l’AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

La veille déjà, 31 civils avaient trouvé la mort dans des frappes du régime sur la Ghouta orientale, fief rebelle assiégé depuis 2013 par les forces de Damas.

Les quelque 400.000 habitants subissent déjà au quotidien pénuries de nourriture et de médicaments.

Le conflit qui déchire la Syrie depuis 2011 a fait plus de 340.000 morts, embrasant plusieurs fronts et impliquant acteurs locaux et étrangers, mais aussi des groupes jihadistes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.