DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fed Cup: suspension réduite mais amende augmentée contre Ilie Nastase

Vous lisez:

Fed Cup: suspension réduite mais amende augmentée contre Ilie Nastase

Fed Cup: suspension réduite mais amende augmentée contre Ilie Nastase
Taille du texte Aa Aa

La suspension infligée à Ilie Nastase pour son comportement lors d’un match de Fed Cup l’an passé a été réduite en appel par un tribunal indépendant, qui a en revanche augmenté l’amende imposée à l’ancien joueur roumain, a indiqué mercredi la Fédération internationale de tennis (ITF) dans un communiqué.

L’ancien N.1 mondial, âgé de 71 ans, sera privé de tout rôle en Fed Cup ou en Coupe Davis jusqu’au 23 avril 2020 et d’accès à ces épreuves jusqu’au 23 avril 2018, ce qui correspond dans les deux cas à une réduction de huit mois par rapport à la décision initiale de l’ITF, dont il avait fait appel. En revanche, le tribunal a augmenté de 10.000 à 20.000 dollars l’amende imposée à l’ancien joueur.

Le 22 avril dernier à Constanta, lors d’un match de Fed Cup entre la Roumanie, dont il était alors capitaine, et la Grande-Bretagne, Nastase avait insulté une journaliste, la joueuse britannique Johanna Konta et un arbitre. Il avait également harcelé la capitaine britannique Anne Keothavong avant la rencontre.

La veille, lors de la conférence d’avant-match, il avait tenu des propos racistes sur Serena Williams, alors enceinte. “On va voir de quel couleur il est (le futur enfant de Serena, ndlr). Chocolat au lait ?”, l’avaient entendu dire les journalistes à un membre de son équipe.

Nastase a depuis présenté ses excuses, tout en estimant que le sujet avait été “exagéré” par les médias. Les organisateurs des tournois de Roland-Garros et de Wimbledon lui ont retiré ses invitations après ces incidents.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.