DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fed Cup: Mladenovic place la France à un point des demi-finales

Vous lisez:

Fed Cup: Mladenovic place la France à un point des demi-finales

Fed Cup: Mladenovic place la France à un point des demi-finales
Taille du texte Aa Aa

Kristina Mladenovic a placé la France à un point des demi-finales de la Fed Cup en dominant la N.1 belge Elise Mertens en deux sets (6-4, 6-4), dimanche à Mouilleron-le-Captif (Vendée).

Pauline Parmentier qualifiera les Bleues si elle bat Kirsten Flipkens ou Alison Van Uytvanck lors du quatrième simple dans la foulée.

Après avoir décroché le point de l‘égalisation samedi, aux dépens de Flipkens (6-2, 6-4), Mladenovic continue de porter son équipe sur ses épaules en l’absence de Caroline Garcia. La N.1 française (7e mondiale) a de nouveau fait l’impasse pour privilégier sa carrière individuelle.

Au terme d’un match d’une grande qualité, Mladenovic, 13e mondiale, a sans doute signé sa plus belle victoire depuis juin dernier à Roland-Garros où elle avait écarté la tenante du titre, Garbiñe Muguruza lors des huitièmes de finale.

Mertens n’a pas le palmarès de l’Espagnole, lauréate aussi de Wimbledon l’an dernier, mais elle avait des allures d‘épouvantail après son excellent début de saison.

La “frappeuse” de 22 ans, au superbe revers long de ligne, avait remporté le tournoi de Hobart puis atteint pour la première fois les demi-finales en Grand Chelem, lors de l’Open d’Australie.

En Fed Cup, elle était invaincue jusqu’ici (4 victoires en simple, une en double). Mais au Vendéspace, elle est tombée sur une très solide Mladenovic, qui l’a souvent fait craquer dans les échanges.

Au vu du niveau affichée, mis à part peut-être au service, pas toujours régulier, il est difficile de croire que Mladenovic a pu concéder 15 défaites d’affilée en août et janvier…

Son titre, en double dames, puis sa finale atteinte à Saint-Pétersbourg dimanche dernier lui ont fait “beaucoup de bien”, comme le soulignait Amélie Mauresmo.

L’ex-N.1 mondiale et ancienne capitaine de l‘équipe de France, qui a reçu un prix de la part de la Fédération internationale (ITF) a eu droit à des Amélie reviens et des applaudissements nourris avant l’affiche de ce duel France-Belgique.

Mladenovic a breaké en premier (2-1) avant de concéder deux jeux blancs (2-3). Mais la Nordiste a trouvé de nouveau la faille sur un passing de revers gagnant (5-4) pour s’offrir le droit de servir pour le set. Malgré un service parfois capricieux durant le match, elle a n’a pas manqué l’occasion.

Mertens a mis les bouchées doubles dans la seconde manche pour mener 3-0. Mais Mladenovic, plus tranchante dans les moments cruciaux, a empilé cinq jeux d’affilée.

Elle aurait pu clore les débats dans la foulée si Mertens n’avait pas écarté trois balles de match, aidée par des services puissants et une bonne dose de sang-froid.

La cinquième balle de match, lors du jeu suivant, était la bonne pour la Française qui pourrait revenir sur le court lors d’un double décisif, si Parmentier perd.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.