DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: la Suédoise Hansdotter en or au slalom, Shiffrin 4e

Vous lisez:

JO-2018: la Suédoise Hansdotter en or au slalom, Shiffrin 4e

JO-2018: la Suédoise Hansdotter en or au slalom, Shiffrin 4e
Taille du texte Aa Aa

Grandissime favorite, l’Américaine Mikaela Shiffrin a échoué vendredi dans sa moisson olympique, butant à la 4e place du slalom des Jeux de Pyeongchang remporté par la Suédoise Frida Hansdotter, devant la Suissesse Wendy Holdener.

Vainqueur du petit globe de cristal de slalom en 2016, Hansdotter, deuxième après la première manche, a devancé de seulement 5 petits centièmes la Suissesse Wendy Holdener, qui avait terminé en tête du première passage.

A 32 ans, la skieuse de Norberg devient la deuxième Suédoise sacrée dans cette épreuve, après Anja Pärson en 2006.

Il s’agit de son premier titre majeur, après avoir terminé à chaque fois sur le podium du slalom (1 fois 2e, 2 fois 3e) lors des trois derniers Mondiaux.

Le slalom, qui s’est déroulé sous le soleil, avait été annulé mercredi en raison du fort vent qui soufflait sur la piste de Yongpyong.

Au terme d’un magnifique retour, l’Autrichienne Katharina Gallhuber, seulement 9e après la première manche, est venue, grâce à un second passage de feu, priver Shiffrin de la médaille de bronze, pour huit centièmes. La skieuse de 20 ans, vice-championne du monde juniors en 2016, comptait cette saison six tops 10.

C’est la première fois que l’Autrichienne monte sur le podium d’un slalom mondial. “Je suis sans voix, je monte pour la première fois sur un podium d’une grande course et c’est aux Jeux olympiques. Je n’aurais jamais imaginé cela”, a confié la jeune Autrichienne.

- Shiffrin renonce au super-G –

Shiffrin, qui peut encore nourrir l’espoir d’autres médailles, va encore disputer la descente (elle a remporté celle de Lake Louise cette saison), le combiné et l‘épreuve par équipes. Elle a en revanche annoncé juste après le slalom qu’elle renonçait à disputer le super-G programmé samedi.

Forte de six victoires sur les huit slaloms disputés cette saison, Shiffrin, qui défendait son titre acquis en 2014 à Sotchi, a livré deux manches très loin de son standing habituel.

La skieuse du Colorado, sans son pouvoir d’accélération et sa fluidité naturelle, n’a pas montré la domination insolente qu’elle a de nouveau affichée cette saison dans les disciplines techniques.

“Je suis restée sur la réserve, je n’ai pas tout donné, c’est la première fois de la saison que cela m’arrive d‘être aussi prudente sur les skis”, a commenté Shiffrin.

Seule Petra Vlhova avait réussi à la devancer cette saison dans les slaloms de Lenzerheide (Suisse) et à Levi (Finlande). Mais la Slovaque avait compromis ses chances dès l’entame de ce slalom, ne signant que que le 12e temps à 2 sec 23/100e.

Pourtant dominatrice la veille dans le géant, Shiffrin a avoué après la première manche qu’elle souffrait de “quelque chose s’approchant d’un virus”. La blonde Américaine a même vomi au départ, selon les organisateurs.

“Je ne sais pas ce que c’est, ça a été soudain. Ca ressemble plus à un genre de virus vomitif qu‘à un problème lié au stress”, a expliqué Shiffrin.

- ‘Un virus’ –

Mais l’Américaine a elle-même dégonflé l’histoire après la course.

“Je ne me sens pas malade maintenant, je ne crois pas que j’ai un virus. Je pense qu’après la première manche, j’ai voulu me trouver une excuse”, a-t-elle avoué très humblement.

C’est un coup d’arrêt pour l’une des stars du cirque blanc, aux côtés de sa compatriote Lindsey Vonn.

La skieuse de Vail, championne très précoce, est la triple championne du monde en titre de la spécialité, s’imposant dès 2013 à Schladming, à 18 ans.

Les Françaises, qui avaient des ambitions modestes au vu de leurs résultats de la saison, ont fini loin.

La Niçoise Nastasia Noëns, dont le meilleur résultat cette saison dans la spécialité était une neuvième place début janvier à Flachau (Autriche), a terminé au 20e rang (à 3 sec 65/100e), gagnant deux places par rapport à la première manche.

Adeline Baud-Mugnier, la skieuse des Gets, a été éliminée dans la seconde manche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.