DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malaise quand le Premier ministre polonais parle "d'auteurs juifs" de la Shoah

Vous lisez:

Malaise quand le Premier ministre polonais parle "d'auteurs juifs" de la Shoah

Malaise quand le Premier ministre polonais parle "d'auteurs juifs" de la Shoah
Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre polonais a fait scandale samedi en parlant d’“auteurs juifs” de la Shoah pour défendre la récente loi controversée destinée à défendre la Pologne d’accusations de complicité de génocide avec les nazis.

Mateusz Morawiecki était interrogé en Allemagne par un journaliste israélien, Ronen Bergman, qui demandait s’il serait puni en Pologne en racontant l’histoire de membres de sa famille, déportés après avoir été dénoncés à la Gestapo par leurs voisins polonais durant la Seconde Guerre Mondiale.

“Ce ne sera pas puni, ce ne sera pas considéré comme criminel que de dire qu’il y avait des auteurs polonais (du génocide juif), tout comme il y avait des auteurs juifs, des auteurs ukrainiens ou allemands”, a-t-il dit en anglais lors de la Conférence de Munich pour la sécurité.

“Bien sûr qu’il n’y aura pas de poursuites contre les gens qui disent qu’il y avait des auteurs polonais, car il y en avait. Mais nous ne pouvons mélanger auteurs et victimes car ce serait une insulte envers tous les Juifs et tous les Polonais qui ont tant souffert pendant la Seconde Guerre Mondiale”, a ajouté le chef du gouvernement polonais.

Noa Landau, du journal israélien Haaretz, a réagi sur Twitter en dénonçant des propos “scandaleux”, accusant par ailleurs la salle, qui avait applaudi la question du journaliste, de rester silencieuse face à la réponse du dirigeant polonais.

Ronen Bergman a lui relevé sur Twitter que “la réaction (du Premier ministre polonais) était incroyable”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.