DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: Fourcade, rebondir pour marquer l'Histoire

Vous lisez:

JO-2018: Fourcade, rebondir pour marquer l'Histoire

JO-2018: Fourcade, rebondir pour marquer l'Histoire
Taille du texte Aa Aa

Trois jours après son inexplicable échec de l’Individuel, Martin Fourcade va livrer dimanche un duel au sommet avec son grand rival Johannes Boe lors de la mass start des JO-2018 (20h15 locales, soit 12h15 en France). Avec un enjeu de taille: décrocher enfin une 4e couronne olympique et devenir l’athlète français le plus titré aux Jeux, à égalité avec les escrimeurs Christian d’Oriola et Lucien Gaudin.

La mass start, plus connue dans le petit monde du biathlon comme “la course des rois”, n’a sans doute jamais si bien porté son nom et l’affrontement entre un Fourcade touché dans son orgueil et le jeune Norvégien (24 ans) aux dents longues promet de faire des étincelles.

Le sextuple tenant de la Coupe du monde, si attaché aux records et obnubilé par l’idée de se frayer une place de choix dans le Panthéon du sport tricolore, sera sans aucun doute très remonté après sa désillusion de jeudi (5e) et un quatrième sacre manqué après deux fautes incompréhensibles sur ses deux derniers tirs.

Le Pyrénéen de 29 ans, qui a connu un démarrage compliqué à Pyeongchang avec une 8e place sur le sprint, avait su réagir 24 heures plus tard en s’emparant de l’or sur la poursuite pour égaler le légendaire Jean-Claude Killy, jusque-là le sportif français le plus victorieux aux JO d’hiver (3). Il se retrouvera dimanche exactement dans la même situation.

Fourcade n’est jamais aussi fort que quand il est piqué au vif et dos au mur et nul doute qu’il voudra démontrer à tout le monde, et surtout à Johannes Boe, qui est le patron.

Guidé par la ferme volonté de réparer l’anomalie, Fourcade se refuse à croire que son match avec Boe, apathique avant son succès de l’Individuel, puisse être soudainement relancé. Autant dire que le porte-drapeau de la délégation tricolore attend avec impatience de régler ses comptes avec le fougueux Norvégien, qui lui cause bien des misères cette saison (8 victoires en 15 sorties en Coupe du monde contre 6 pour le Français, leader du classement général).

- Fourcade loin de ses standards –

L’entraîneur des Bleus Stéphane Bouthiaux en est persuadé: Fourcade “rebondira encore plus fort”.

Boe fait de son côté plutôt profil bas. Il connaît trop bien le Français pour penser que sa défaite de jeudi puisse le désarçonner.

“Cela va me donner de la confiance. Je sais que mon tir et la forme sont revenus et j’arrive à pousser fort sur les skis. Mais je ne pense pas que ça va changer grand chose. On a chacun une médaille d’or, ce qui est logique au vu de la saison. Je sais qu’il saura utiliser sa frustration pour réussir sa mass start. Il est très fort donc je ne peux pas trop célébrer mon succès”, a estimé le Viking.

Reste que Fourcade évolue assez loin de ses standards habituels en Corée du Sud. Débarqué aux JO nanti de 18 podiums d’affilée en Coupe du monde, celui qui écrase le circuit depuis six ans et demi n’a conquis qu’une seule médaille en trois courses.

Il ne lui reste plus que trois opportunités (mass start, relais mixte, relais) pour remettre les points sur les i et confirmer qu’il est bel et bien le plus grand biathlète de l’Histoire aux côtés du mythique Norvégien Ole-Einar Bjoerndalen. Et si possible dès dimanche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.