DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Castres, vainqueur à Bordeaux, frappe à la porte du Top 6

Vous lisez:

Top 14: Castres, vainqueur à Bordeaux, frappe à la porte du Top 6

Top 14: Castres, vainqueur à Bordeaux, frappe à la porte du Top 6
Taille du texte Aa Aa

Le Castres Olympique, grâce à sa courte victoire sur la pelouse de l’Union Bordeaux-Bégles (7-6) après un match très fermé, dimanche lors de la 17e journée de championnat, reste dans la course au Top 6.

Après deux revers de rang, les Castrais ont fait une excellente opération en s’imposant pour la quatrième fois de la saison à l’extérieur (5 défaites). Ce dixième succès depuis le début de la saison permet aux hommes de Christophe Urios d’occuper la 7e place avec le même nombre de points (47) que leur devancier, le LOU. “C’était le moment de mettre les points sur les “i” aujourd’hui. C’est pour cela que la victoire est très très importante” s’est d’ailleurs satisfait le manager tarnais à l’issue du match.

Mauvaise opération en revanche pour l’UBB (9e, 38 pts) qui voit s‘éloigner les prétendants aux phases finales après ce premier revers dans son antre de Chaban-Delmas (7 victoires et 1 nul). “C’est un coup d’arrêt, on est très déçu et très frustré car on connaissait tous l’importance de ce rendez-vous” a immédiatement reconnu le trois-quarts bordelais Julien Rey.

Privé de trois de ses quatre internationaux français (Poirot, Pelissié et Tauleigne), laissés à disposition de Jacques Brunel, mais avec Jean-Baptiste Serin à la mêlée, les Bordelais ont ouvert le score sur une pénalité de leur N.9 (3-0, 17e).

Sous une pluie persistante, les deux équipes ont ensuite eu beaucoup de mal à enchaîner les temps de jeu.

Malgré des problèmes en touche, ce sont les Castrais – avec leur néo-bleu Mathieu Babillot mais sans Geoffrey Palis, resté dans le groupe France – qui ont inscrit le seul essai de la première période sur une belle percée de Tulou puis un jeu au pied parfait d’Urdapilleta pour le huitième essai de la saison de Dumora (3-7, 22e).

Dans un match toujours aussi fermé, l’UBB manquait de réalisme et de maîtrise technique tandis que l’arbitre Mr Trainini refusait un essai après vidéo au talonneur remplaçant Maxime Lamothe (69e). “On l’a tous vu dans le stade. Je crois qu’il y a une marguerite ou une pâquerette qui fait que l’essai n’a pas été accordé” a ironisé à ce sujet Laurent Marti, le président de l’UBB, à l’issue de la rencontre.

Si une pénalité de Serin (2/4 au pied) ramenait les siens à un point, à moins de dix minutes du terme (6-7, 72e), les Tarnais conservaient finalement le ballon jusqu’au bout dans un enchaînement de jeu d’avant.

Battus pour la cinquième fois consécutive par les Tarnais, les Bordelais pourraient longtemps regretter ce nouveau faux-pas face à un concurrent direct aux phases finales. Tout le contraire d’une équipe castraise toute à sa joie, à l’image de Julien Dumora: “C’est une très belle victoire dans des conditions de jeu difficile mais nous avons su nous adapter en étant bons en défense comme dans l’occupation”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.