DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Voile: "C'est fini cette histoire de record" ,estime François Gabart

Vous lisez:

Voile: "C'est fini cette histoire de record" ,estime François Gabart

Voile: "C'est fini cette histoire de record" ,estime François Gabart
Taille du texte Aa Aa

Il est l’homme le plus rapide autour du monde: François Gabart a mis 42 jours, seul, pour accomplir la circumnavigation il y a 2 mois. Désormais le marin se focalise sur la prochaine Route du Rhum.

“C’est fini cette histoire de record”, confie François Gabart dans un entretien à l’AFP.

Le 17 décembre, Gabart, à bord de son maxi-trimaran Macif catégorie Ultim (30 m de long, 21 m de large) explosait le record du tour du monde à la voile en solitaire en 42 jours 16 heures et 40 minutes, pour sa toute première tentative.

De retour sur terre, le marin a écrémé plateaux télé et sollicitations en tout genre pour raconter sa fabuleuse circumnavigation. Mais très vite, il a basculé sur la suite de son épopée maritime.

“Par rapport au record, tout me paraît hyper loin. Une fois que c’est fini, c’est terminé. J’ai quand même coupé quelques jours mais je suis revenu début janvier et j’avais l’impression que c‘était déjà terminé… Je sentais les séquelles physiques sur moi, j‘étais toujours fatigué mais j’avais l’impression que c‘était il y a 6 mois et j’ai cette sensation aujourd’hui”, raconte le navigateur, âgé de 34 ans.

Après 6 semaines passées seul loin de toute civilisation, Gabart n’a pas eu de souci à revenir sur la terre ferme. Il se souvient de la drôle de sensation ressentie lors de sa première nuit à l’hôtel à Brest au calme, dans un lit où “ça ne bouge plus et où ça ne fait pas de bruit”.

“J’aime bien être sur un bateau mais avant d‘être marin tu es humain, et t’as beau aimer l’eau, tu restes un être terrien”, dit le vainqueur du Vendée Globe 2012/2013 qui n’a pas du tout navigué depuis son retour à Brest.

- Le bateau à l’eau en juin –

Grippé en janvier, Gabart a traîné quelques peu des pieds, le corps encore marqué par la rudesse physique de l’exploit. Mais la tête toujours dédiée à ce qu’il anime dorénavant: la légendaire Route du Rhum.

Le record n’est plus présent dans le quotidien de l‘équipe et cela s’est fait naturellement.

“On en parle entre nous parce qu’il faut qu’on s’en nourrisse pour attaquer le nouveau bateau mais c’est déjà du passé. Cette histoire du tour du monde est bouclée. On a déjà un nouveau chapitre à préparer, tout aussi passionnant que celui qui vient de se clore. On a tous les yeux tournés vers la Route du Rhum”, souligne Antoine Gautier, le responsable du bureau d‘études de la “team” Macif.

La Route du Rhum, course en solitaire qui célèbre ses 40 ans cette année, s‘élancera le 4 novembre de Saint-Malo pour rallier Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).

Ce sera la toute première occasion d’une vraie confrontation entre plusieurs de ces géants des mers nouvelle génération que sont les Ultim (32 m de longueur maximale) avant une course autour du monde inédite fin 2019.

“La Route du Rhum va être passionnante à suivre. C’est un événement majeur. Je ne dirais pas que c’est un tournant dans la course au large mais pas loin”, ajoute Gautier.

Le multicoque Macif est actuellement en chantier pour de grandes modifications, notamment concernant les foils, ces fameux appendices qui permettent au bateau de voler. Il sera remis à l’eau en juin.

“Je suis impatient de voir le nouveau bateau. Ca va être top”, se réjouit d’avance Gabart, ravi de revenir en mode course. Il n’a plus couru en solitaire depuis l‘été 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.