DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europa League: Lyon serre les rangs à Villarreal pour accéder aux 8es

Vous lisez:

Europa League: Lyon serre les rangs à Villarreal pour accéder aux 8es

Europa League: Lyon serre les rangs à Villarreal pour accéder aux 8es
Taille du texte Aa Aa

Plus solidaire que brillant, Lyon a tenu bon à Villarreal pour se qualifier pour les huitièmes de l’Europa League, Bertrand Traoré lui offrant même un succès 1-0 en fin de match, jeudi en 16es retour, confirmant la victoire 3-1 acquise à l’aller.

L’Olympique Lyonnais a plié mais n’a pas rompu au stade de la Céramique, où l‘équipe de Bruno Genesio a résisté à un “sous-marin jaune” dramatiquement maladroit en attaque et réduit à dix à la 78e minute après l’exclusion de Jaume Costa pour contestation. Et Traoré, en contre, a marqué l’unique but de la rencontre sur un caviar de Nabil Fekir (85e).

“On a réalisé un gros match, on a été bien en bloc et à la fin ça a payé, s’est réjoui le milieu lyonnais Lucas Tousart au micro de beIN Sports Espagne. On sait que l’Europa League peut être un moyen pour nous d’atteindre les objectifs qu’on s’est fixés.”

Le rêve d’une finale à domicile le 16 mai reste donc permis pour les “Gones”, qui ont un peu gommé les doutes nés de leurs quatre matches consécutifs sans victoire en Ligue 1. Encourageant avant le derby contre Saint-Etienne dimanche.

Les supporters de l’ex-stade Madrigal, eux, ont débuté la rencontre refroidis par l’annonce du placement en détention de leur défenseur Ruben Semedo, accusé de tentative d’homicide et de séquestration. Et ils ont dû s’interroger encore et encore sur la politique sportive de leur club, qui a vendu au mercato d’hiver son meilleur attaquant, le Franco-Congolais Cédric Bakambu, parti en Chine.

“Il n’y a rien à reprocher à l‘équipe, elle a essayé de faire du mieux qu’elle pouvait dans une période où nous avons connu beaucoup de problèmes”, a euphémisé le défenseur de Villarreal Daniele Bonera.

- Les lunettes de Genesio –

Sans Bakambu, le Turc Enes Ünal et le Colombien Carlos Bacca ont multiplié les tentatives sans parvenir à tromper le gardien Anthony Lopes, très vigilant. Rageant pour le club espagnol, déjà éliminé en 16es la saison dernière et qui a peut-être trop tardé à emballer le match par peur d’encaisser un but.

La première demi-heure a d’ailleurs été surtout été rythmée par les chocs et l’arbitre n’a rien sifflé sur un viril tacle par derrière de Jaume Costa sur Bertrand Traoré dans la surface de Villarreal (22e). A la grande incompréhension de l’entraîneur lyonnais Bruno Genesio, agacé, qui a mimé des lunettes à l’intention du trio arbitral.

Au fil des minutes, Villarreal a haussé le rythme (28e, 37e, 40e) et évidemment, le “sous-marin jaune” s’est exposé en contre. L‘équipe espagnole n’a retardé l‘échéance que grâce à un double sauvetage sur sa ligne du défenseur central Daniele Bonera (56e).

Et les derniers espoirs de Villarreal se sont évanouis lorsque Jaume Costa a écopé de deux cartons jaunes à quelques secondes d’intervalle pour contestation, synonymes d’exclusion (78e).

Lyon en a profité pour faire enfin la différence: Fekir, lancé dans le dos de la défense, a fixé le gardien et servi Traoré sur sa droite, qui n’a eu qu‘à entrer dans la cage avec le ballon (85e) pour assurer à l’OL son billet pour le prochain tour.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.