DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: "Ca serait une bonne chose que je ne sois pas porte-drapeau", confie Fourcade

Vous lisez:

JO-2018: "Ca serait une bonne chose que je ne sois pas porte-drapeau", confie Fourcade

JO-2018: "Ca serait une bonne chose que je ne sois pas porte-drapeau", confie Fourcade
Taille du texte Aa Aa

Martin Fourcade, porte-drapeau de la délégation française lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Pyeongchang, a estimé vendredi que ce serait “une bonne chose” qu’un autre athlète occupe ce rôle lors de la cérémonie de clôture dimanche.

“Je l’avais été il y a quatre ans à Sotchi et je trouve que ça serait une bonne chose que je ne le sois pas”, a déclaré Fourcade après la 5e place du relais français lors de la dernière épreuve olympique de biathlon.

“Comme ça avait été le cas pour moi à Sotchi, je pense que le porte-drapeau de la cérémonie de clôture doit symboliser l’avenir et je ne suis pas sûr d‘être l’athlète qui symbolise le plus l’avenir en équipe de France”, a-t-il ajouté.

Le triple champion olympique de Pyeongchang, âgé de 29 ans, ne s’est toutefois pas prononcé clairement sur l’identité du porte-drapeau.

“Je n’y ai pas pensé. Il y a des athlètes qui auraient pu remplir ce rôle à merveille et qui sont déjà rentrés. Je pense à Perrine Laffont”, a-t-il dit à propos de la championne olympique des bosses, âgée de 19 ans.

“Mais les Jeux ne sont pas terminés. J’espère une médaille d’Alexis Contin qui serait un très beau porte-drapeau. Ca serait un beau message envoyé aux athlètes des sports de glace pour le futur”, a-t-il ajouté.

Contin, 31 ans, dispute ses troisièmes JO en Corée du Sud et visera une médaille samedi dans la mass-start de patinage de vitesse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.