DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: la Fifa a "pleinement confiance" en la Russie pour assurer la sécurité

Vous lisez:

Mondial-2018: la Fifa a "pleinement confiance" en la Russie pour assurer la sécurité

Mondial-2018: la Fifa a "pleinement confiance" en la Russie pour assurer la sécurité
Taille du texte Aa Aa

La Fifa a “pleinement confiance” en la Russie pour assurer la sécurité de la Coupe du Monde, en dépit des violents incidents impliquant des supporters russes du Spartak Moscou jeudi à Bilbao, a déclaré vendredi un porte-parole de la Fifa à l’AFP.

“En ce qui concerne la sécurité pour la Coupe du Monde 2018, la Fifa a pleinement confiance dans les dispositifs de sécurité développés par les autorités russes et le Comité local d’organisation”, a expliqué ce porte-parole.

La Fifa a dit “profondément regretter” les incidents de jeudi, sans pointer le doigt vers un coupable.

Quatre personnes ont été blessées dans de violents affrontements jeudi soir à Bilbao (Pays basque, nord) entre des supporters de l’Athletic Bilbao et ceux du Spartak de Moscou qui ont débouché sur l’arrestation de neuf personnes, dont trois Russes et un Polonais, selon un nouveau bilan transmis vendredi par les autorités.

La rencontre a aussi été assombrie par le décès d’un des policiers déployés pour la sécuriser, mort d’un infarctus en pleine rue. Le département de sécurité du gouvernement basque a cependant souligné vendredi que ce décès n‘était pas une conséquence des troubles dans la ville du Pays basque espagnol (nord).

“Comme cela a été démontré lors de la Coupe des confédérations l’année dernière, les normes de sécurité déjà élevées de la Russie ont été adaptées pour répondre aux besoins spécifiques de ces grands événements sportifs”, a rappelé le porte-parole de la Fifa.

La Russie qui organisera sa première Coupe du Monde du 14 juin au 15 juillet 2018 fait face aux craintes d’une répétition des saccages commis par des hooligans russes à Marseille en juin 2016, lors de l’Euro. Les affrontements avaient fait 35 blessés et choqué le monde entier.

Des experts du hooliganisme affirment que le puissant service de sécurité russe du FSB a sévèrement réprimé des gangs de football et a mis sur liste noire nombre de leurs dirigeants à l’approche de la compétition.

Le gouvernement russe veut forcer les supporters étrangers et locaux à se prêter à des vérifications avant de se voir délivrer une carte d’identité de fan spéciale requise pour entrer dans le pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.