DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: barrages, le niveau monte

Vous lisez:

Top 14: barrages, le niveau monte

Top 14: barrages, le niveau monte
Taille du texte Aa Aa

Pau-Racing 92, La Rochelle-Toulon et Castres-Lyon: trois affiches entre clubs candidats aux barrages, voire à un accès direct aux demi-finales, pimentent la 18e journée du Top 14 samedi et dimanche, concomitante avec la 3e journée du Tournoi des six nations.

Samedi

(14h45) Montpellier (1) – Bordeaux-Bègles (9). Le MHR est un solide leader, invaincu à domicile où il a remporté tous ses matches avec bonus offensif, à une exception, et peut compter sur Aaron Cruden, de retour de blessure, et son capitaine Louis Picamoles, privé de XV de France après la virée nocturne à Edimbourg. Autant dire que tous les feux sont au vert face à un club girondin qui dira adieu aux barrages en cas de troisième revers d’affilée.

(18h00) Clermont (10) – Oyonnax (14). Le directeur sportif clermontois Franck Azéma l’a verbalisé jeudi: le champion a abandonné l’idée de pouvoir défendre son titre au printemps après une terrible série de cinq défaites. L’ASM, toujours décimée par les blessures et ponctionnée par le XV de France, jouera désormais sa saison sur la Coupe d’Europe. D’ici là, les Auvergnats doivent absolument se rassurer en gagnant enfin, si possible avec bonus face à la lanterne rouge.

(18h00) Stade Français (11) – Agen (13). C’est l’autre rendez-vous des équipes en difficulté: les Parisiens ne comptent que 4 points d’avance sur le SUA, qui occupe la place de barragiste pour le maintien. Une victoire du SUA placerait les deux équipes à égalité et annoncerait un sprint haletant pour éviter la 13e place.

(18h00) Castres (7) – Lyon (6). Le CO et le LOU sont au coude-à-coude pour la 6e place, la dernière qualificative pour les barrages. Les Tarnais, qui ont rattrapé à Bordeaux (7-6) leur défaite précédente à domicile face au Racing 92 (13-18), partent légèrement favoris face à des Lyonnais privés de leur charnière Couilloud-Beauxis, retenue avec le XV de France.

(20h45) Pau (8) – Racing 92 (2). C’est le choc des équipes en forme: championnat et compétitions européennes confondues, les Béarnais restent sur 5 succès de rang et les Franciliens sur 8! Une des deux séries prendra donc fin au Hameau. La Section a l’avantage de ne compter aucun sélectionné, alors que le Racing doit faire sans ses huit internationaux français. Mais le club des Hauts-de-Seine présentera une redoutable ligne d’attaque menée par deux étoiles de l’hémisphère sud, Dan Carter et Pat Lambie.

Dimanche

(12h30) Toulouse (5) – Brive (12). Euphoriques à Agen (victoire 52-25), les Toulousains veulent enchaîner face à Brive afin de consolider leur place parmi les barragistes. Ce sera sans Gaël Fickou, auteur d’un triplé retentissant à Armandie et seul Toulousain retenu par les Bleus. Un exploit et les Brivistes prendraient de l’avance sur leurs concurrents directs, Paris et Agen, qui s’affrontent.

(16h50) La Rochelle (3) – Toulon (4). Battu au Racing, le Stade Rochelais a vu revenir sur lui la meute de poursuivants pour la phase finale, menée justement par le RCT. L‘équipe de Patrice Collazo entend poursuivre son sans-faute à domicile pour repousser un concurrent direct et tenter de revenir sur le duo de tête. Le RCT, privé de 5 internationaux, peut compter sur ses stars trentenaires dans sa ligne de trois-quarts (Ashton, Pietersen, Nonu, Clerc) pour tenter de faire tomber les Maritimes à Marcel-Deflandre.

Samedi

(14h45) Montpellier – Bordeaux-Bègles

(18h00) Castres – Lyon

Clermont – Oyonnax

Stade Français – Agen

(20h45) Pau – Racing 92

Dimanche

(12h30) Toulouse – Brive

(16h50) La Rochelle – Toulon

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.