DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: K-pop, drones et ambiance détendue pour la clôture à Pyeongchang

Vous lisez:

JO-2018: K-pop, drones et ambiance détendue pour la clôture à Pyeongchang

JO-2018: K-pop, drones et ambiance détendue pour la clôture à Pyeongchang
Taille du texte Aa Aa

Concert de K-pop, performances techniques avec des drones, feux d’artifice: la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hiver 2018 s’est déroulée dimanche dans une ambiance détendue, avec l’extinction de la vasque au stade olympique de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Comme pour la cérémonie d’ouverture, l’attention était autant portée sur la scène que dans les gradins.

Les images de la tribune officielle ont ainsi marqué les esprits avec Ivanka Trump, la fille aînée du président américain, assise non loin de la délégation nord-coréenne conduite par le controversé général Kim Yong Chol, et au milieu, le président sud-coréen Moon Jae-in et celui du Comité international olympique (CIO), l’Allemand Thomas Bach.

“Au cours des 17 derniers jours, nous avons vécu des Jeux olympiques ancrés dans la tradition et ouvrant la voie de l’avenir”, a lancé Thomas Bach au cours son discours.

A l’image du défilé des athlètes, sur des airs de folk, de jazz rock et de rock, et mêlant les athlètes des différentes délégations, la cérémonie s’est déroulée de façon bien plus festive. Les porte-drapeaux sont ainsi rentrés tous ensemble, pour accueillir les délégations.

L’entrée commune des athlètes nord et sud-coréens s’est toutefois faite avec trois drapeaux, celui de la Corée du Nord, de la Corée du Sud et celui symbolisant la Corée unifiée, alors qu’ils avaient défilé sous la même bannière et dans la même tenue pour l’ouverture il y a deux semaines.

En revanche, toujours pas de drapeau russe dans le stade olympique, le CIO refusant dimanche de lever la suspension du comité olympique russe (ROC), après la révélation de deux nouveau cas de dopage russes aux JO-2018.

- Björgen célébrée une dernière fois –

Une quarantaine d’athlètes olympiques de Russie ont défilé, vêtus de parkas blanches et grises, alors que quelques “Rossia! Rossia!” sont venus des tribunes à la fin du défilé.

La cérémonie a donné lieu à une prouesse technique avec la formation dans les airs de la mascotte des JO-2018, le petit tigre blanc Soohorang, progressivement transformée en un coeur.

Comme de tradition pour les Jeux d’hiver, la cérémonie des médailles des derniers titres décernés en ski de fond (30 km dames et 50 km messieurs) s’est déroulée en plein coeur du stade olympique.

Et qui de mieux que la plus grande athlète des JO hivernaux pour cette célébration: la Norvégienne Marit Björgen, pour ses derniers Jeux, s’est parée d’or sur le 30 km classique, décrochant ainsi sa 15e médaille et son 8e titre! Un record! “Gull Marit” avait d’ailleurs porté le drapeau norvégien au cours du défilé.

Placée sous le signe de la “nouvelle vague”, mettant en lumière des enfants dans de nombreuses petites scènes, la cérémonie a aussi été rythmée par des notes de K-pop, la célèbre musique pop sud-coréenne, avec la chanteuse CL et le boys band EXO au micro, faisant monter encore un peu la température dans les tribunes très bien fournies, avec à la fin, un spectacle pyrotechnique.

Plusieurs sportifs, dont le biathlète français Martin Fourcade, la skieuse américaine Lindsey Vonn ou encore le fondeur du Tonga Pita Taufatofua, torse nu et huilé et vêtu de son pagne traditionnel, ont été invités par Thomas Bach dans le stade olympique pour remercier le peuple coréen.

Et c’est finalement sous les coups de 21h53 locales (13h53 françaises), que la vasque olympique s’est éteinte, pour un concert de musique electro.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.