DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Papouasie: l'armée appelée en renfort après un séisme de magnitude 7,5

Vous lisez:

Papouasie: l'armée appelée en renfort après un séisme de magnitude 7,5

Papouasie: l'armée appelée en renfort après un séisme de magnitude 7,5
Taille du texte Aa Aa

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a envoyé lundi des troupes et des sauveteurs dans les zones touchées dans la nuit par un puissant séisme de magnitude 7,5 dans les montagnes du centre du pays.

Les autorités, qui ont mis en garde contre les glissements de terrain et les répliques, ont dit avoir reçu des informations sur de possibles décès à la suite de la secousse, en précisant qu’elles devaient être vérifiées.

L’institut américain de géophysique, USGS, a situé l‘épicentre du séisme à 90 km au sud de Porgera, dans la province montagneuse d’Enga, et à 35 km de profondeur. La secousse s’est produite à 03H45 du matin (17H45 GMT dimanche). Aucun avis de tsunami n’a été émis.

“Nous conseillons de se tenir à l‘écart des bâtiments de plusieurs étages, d‘être conscient du risque de glissements de terrain et de se tenir prêt à sortir dehors en cas de répliques”, a déclaré le secrétaire du gouvernement Isaac Lupari dans un communiqué.

Selon un sismologue de l’Observatoire de Géophysique dans la capitale Port Moresby, le séisme a été ressenti jusqu’au mont Hagen, à 168 km de là.

“Cela va prendre du temps pour acheminer nos équipes sur place et avoir une idée claire des conséquences”, a déclaré Felix Taranu.

Selon des messages postés sur les réseaux sociaux, des immeubles avaient subi des dégâts à Porgera, également touchée par des coupures d‘électricité, a-t-il ajouté, sans faire état de blessés.

Chris McKee, du bureau de gestion des catastrophes naturelles, a fait état de possibles décès, selon des informations non confirmées.

“Nous avons reçu de Mendi des informations, qui ne sont pas confirmées, au sujet de décès, mais je ne suis pas sûr de l’endroit où ils ont été recensés, et il faut vérifier ces informations”, a dit M. McKee. Mendi est la capitale de la province des Hautes-Terres méridionales.

La zone de l‘épicentre est riche en activités pétrolière et gazière.

ExxonMobil PNG a indiqué que certains des installations de son usine gazière de Hides, dans la province de Hela frontalière des Hautes-Terres méridionales , avaient été endommagées mais que les employés étaient sains et saufs. Le groupe a précisé que le personnel non essentiel serait évacué.

Le groupe australien Oil Search a annoncé de son côté qu’il suspendait ses opérations dans la zone le temps d‘évaluer les dégâts.

Selon l’USGS, la région touchée abrite “un mélange de constructions à la fois vulnérables, et résistantes aux tremblements de terre”. L’impact de la secousse devrait être relativement localisé.

Les séismes sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée qui se trouve sur la “ceinture de feu” du Pacifique, où se rencontrent des plaques tectoniques, source de fréquente activité sismique et volcanique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.