DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: Cleveland retombe dans ses travers

Vous lisez:

NBA: Cleveland retombe dans ses travers

NBA: Cleveland retombe dans ses travers
Taille du texte Aa Aa

L’embellie de février est oubliée: Cleveland a concédé jeudi à domicile une troisième défaite en cinq matches, face à Philadelphie (108-95).

Philadelphie rêve de recruter LeBron James en juillet: une entreprise de la ville a même loué trois énormes panneaux publicitaires sur une autoroute menant au centre-ville de Cleveland pour exhorter “King James” à rejoindre les Sixers.

Après la rencontre, le populaire pivot des Sixers, Joel Embiid, a publié une photo de lui tout sourire avec “King James” et évoqué “les objectifs de l‘été 2018”, enflammant les réseaux sociaux.

Mais la franchise de Pennsylvanie a fait elle-même sa meilleure publicité avec une victoire pleine d’autorité: elle a toujours mené au score et n’ont pas craqué lorsque les Cavaliers sont revenus par trois fois à leur hauteur.

Tout un symbole: quand “King James” a égalisé (85-85) à moins de six minutes de la sirène, Philadelphie a aussitôt repris le large grâce à ses prodiges Ben Simmons et Dario Saric.

La superstar de Cleveland ne s’est pourtant pas ménagé avec 30 points, 9 rebonds et 8 passes décisives.

Mais en l’absence de Kevin Love, convalescent après sa fracture d’une main fin janvier, et de J.R. Smith, suspendu par son équipe après un incident lors de l’entraînement du matin, James était trop seul.

“Il y avait beaucoup de fatigue au sein de notre équipe, notre calendrier n’est pas évident et notre défense laisse encore parfois à désirer”, a regretté le triple champion NBA et quadruple MVP.

“On a eu l’occasion de gagner ce match à plusieurs reprises, mais il faut reconnaître qu’ils ont très bien joué le coup”, a-t-il constaté.

- 29 points pour Thomas –

Face à lui, six joueurs des Sixers ont en effet marqué au moins dix points, la palme revenant à JJ Redick avec 22 points, tandis que Joël Embiid a fini la rencontre avec 17 points et 14 rebonds.

Les Sixers qui restaient pourtant sur onze défaites de suite face aux Cavaliers (dernier succès en janvier 2015), sont 6e de la conférence Est (33 v-27 d) et se rapprochent de Cleveland, toujours 3e avec 36 victoires et 25 défaites.

A Miami, le grand ami de LeBron James, Dwyane Wade qui a quitté l’Ohio le mois dernier, a retrouvé le sourire.

Décisif mardi contre Philadelphie, il a marqué 25 points contre les Lakers, mais cela n’a pas suffi pour décrocher la victoire.

Un autre “déçu” de Cleveland, Isaiah Thomas, a donné la victoire aux Lakers (131-113) avec ses 29 points, record personnel de la saison.

“Quand on me laisse jouer mon basket, je marque beaucoup. Quand l’entraîneur fait appel à moi, je donne toujours le meilleur”, a souligné Thomas qui a fait les frais du grand ménage entrepris à Cleveland en février après quatre mois seulement sous le maillot des Cavaliers.

Avec cette quatrième victoire de suite, les Lakers se reprennent à rêver aux play-offs: ils sont 11e (27 v-34 d), à six victoires de la 8e place de Denver, la dernière qualificative pour la phase finale.

“Il y a beaucoup de qualité dans cette équipe, on doit croire en nous”, a insisté Thomas.

Enfin, le spectaculaire duel entre Portland et Minnesota a tourné en faveur des Trail Blazers 108 à 99 grâce aux 35 points du meneur Damian Lillard, dans une excellente forme en février (31.4 pts de moyenne).

Grâce à cette 36e victoire, Portland recolle à San Antonio, avec lequel il partage le même bilan (36 v-26 d), à la 5e place de la conférence Ouest.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.