DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: statu quo entre Lyon et Marseille, Monaco en profite

Vous lisez:

Ligue 1: statu quo entre Lyon et Marseille, Monaco en profite

Ligue 1: statu quo entre Lyon et Marseille, Monaco en profite
Taille du texte Aa Aa

Lyon et Marseille ont concédé dimanche le nul 1-1, respectivement à Montpellier et contre Nantes, ce qui profite à Monaco qui sécurise sa deuxième place derrière l’intouchable leader parisien, à l’issue de la 28e journée de Ligue 1.

Monaco, qui s‘était imposé 2-1 contre Bordeaux vendredi, possède désormais quatre longueurs d’avance sur l’OM, et neuf sur l’OL.

Le PSG, lui, avait bien préparé son choc de mardi contre le Real Madrid, en 8e de finale retour de Ligue des champions (revers 3-1 à l’aller), en gagnant 2-0 à Troyes samedi sans avoir de nouveau blessé, tandis que Neymar se faisait opérer avec succès parallèlement au Brésil.

L’OM a eu chaud ! Il a fallu un cafouillage conclu par Florian Thauvin, dans le temps additionnel (90e+5), pour arracher le nul après l’ouverture du score par le capitaine nantais Léo Dubois (11e). Une égalisation un peu polémique puisque les Marseillais n’ont pas rendu le ballon envoyé volontairement en touche par le gardien des Canaris, légèrement touché.

Dans une rencontre musclée marquée par plusieurs actions litigieuses, Marseille s’est procuré une kyrielle d’occasions face à des Nantais résistants, qui ont longtemps cru décrocher une nouvelle victoire sur la plus petite marge, la patte de leur entraîneur Claudio Ranieri.

- Lyon dans son tunnel –

Marseille enraye en tout cas sa série de trois défaites toutes compétitions confondues (contre Braga en C3 puis le PSG en L1 et Coupe de France), tandis que Nantes recule au classement (7e): c’est Rennes qui s’est emparé de la 5e place en s’imposant à Amiens 2-0 samedi.

Lyon, de son côté, reste enfoncé dans son tunnel, avec désormais six matches d’affilée sans victoire en championnat, et ne voit pas la lumière, au bout d’une semaine également marquée par l‘élimination en Coupe de France (1-0 à Caen en quart de finale).

Au stade de la “Mousson” (au vu des trombes d’eau), l’OL a encaissé un but dès la 7e minute, par Mbenza, avant d‘égaliser grâce au revenant Mariano (58e), son 16e but en L1.

Bruno Genesio a fait contre mauvaise fortune bon coeur: “Si on doit avoir des regrets, ce n’est pas sur ce match. Mais plutôt après le match à Monaco, devant Rennes ou à Lille”. “Il y avait une énergie positive montrée par l‘équipe lors la seconde période dans un contexte difficile. Je retiens surtout les signaux positifs de l’attitude de mes joueurs”, a-t-il ajouté.

Les regrets étaient aussi pour Montpellier, qui a donc perdu sa 5e place. Michel Der Zakarian a surtout pesté à propos d’un tacle litigieux de Mendy sur Lasne à la 60e minute dans la surface lyonnaise: “Il faut que l’on casse une jambe à l’un de nos joueurs pour obtenir un penalty ? Quand il y a un penalty pour nous, on ne siffle pas. C’est Montpellier, alors on ne siffle pas. Et cela me gonfle, car je perds des points”, s’est plaint l’entraîneur héraultais.

Plus tôt dans la journée, Caen s’est donné de l’air en vue du maintien en s’imposant 2-0 contre Strasbourg.

Résultats de la 28e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Nice – Lille 2 – 1

Monaco – Bordeaux 2 – 1

samedi

Troyes – Paris SG 0 – 2

Amiens – Rennes 0 – 2

Metz – Toulouse 1 – 1

Saint-Etienne – Dijon 2 – 2

Angers – Guingamp 3 – 0

dimanche

Caen – Strasbourg 2 – 0

Montpellier – Lyon 1 – 1

Marseille – Nantes 1 – 1

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.