DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sri Lanka: une mosquée et des commerces musulmans attaqués

Vous lisez:

Sri Lanka: une mosquée et des commerces musulmans attaqués

Sri Lanka: une mosquée et des commerces musulmans attaqués
Taille du texte Aa Aa

Des cocktails molotov ont été lancés jeudi sur une mosquée au Sri Lanka, où les violences à l’encontre de la minorité musulmane ont fait trois morts ces derniers jours et entraîné l’instauration de l‘état d’urgence, a indiqué la police.

Des commerces tenus par des musulmans ont été incendiés et pillés dans plusieurs régions du pays, a ajouté la police.

Un total de 85 personnes ont été arrêtées dans le district de Kandy (centre), point de départ de la vague de violence, parmi lesquelles le chef d’un groupe bouddhiste cinghalais radical connu pour son militantisme antimusulman.

“Nous avons arrêté dix suspects importants, dont Amith Weerasinghe, qui a orchestré et mené ces attaques”, a déclaré à la presse à Colombo le porte-parole de la police Ruwan Gunasekera, précisant que 75 autres personnes avaient été également appréhendées.

Le gouvernement a ordonné le blocage de l’accès à internet après que la police eut découvert que les émeutiers utilisaient les réseaux sociaux pour coordonner les attaques contre les établissements musulmans.

Plus de 200 habitations, commerces et véhicules appartenant à des musulmans ont été incendiés en trois jours de violences par des émeutiers de la majorité bouddhiste cinghalaise.

Un couvre-feu de 24 heures, imposé mercredi après qu’un émeutier eut été tué par l’explosion d’une grenade qu’il tenait à la main, a été allégé après une nuit calme. Mais les écoles sont restées fermées jeudi dans la région de Kandy où la situation était toujours tendue.

A Kuruvita, à 125 km au sud de Kandy, des cocktails molotov ont été lancés sur une mosquée, faisant peu de dégâts, a indiqué la police qui était à la recherche de trois suspects.

A Weligama, à 240 km au sud de Kandy, un commerce musulman a été attaqué, tandis que des pierres ont été lancées sur des établissements appartenant à des musulmans dans deux autres endroits de la région.

La région de Kandy, située à 115 km à l’est de Colombo, est une destination prisée des touristes et aussi un haut lieu de pélerinage bouddhiste. Les vacanciers ont été priés d‘éviter cette destination où se trouve le sanctuaire bouddhiste le plus sacré du Sri Lanka, le Temple de la Dent, qui selon la tradition, abrite une dent de Bouddha.

Les violences ont éclaté lundi à la suite de la mort d’un Cinghalais bouddhiste battu par la foule la semaine dernière. Elles se sont aggravées lorsqu’un musulman a été découvert mort dans un immeuble incendié mardi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.